• Sofiane Guitoune - Toulouse
    Sofiane Guitoune - Toulouse

10 sur 24 au plaquage pour la ligne arrière de l'ASM... Comment Toulouse a fait exploser Clermont

Le | Mis à jour

TOP 14 - Ce dimanche soir, le Stade toulousain a facilement et sèchement battu Clermont dans son antre de Marcel-Michelin. Un succès 32-13 acquis notamment grâce à soixante premières minutes de haut niveau des Haut-Garonnais. Pendant une heure, les arrières toulousains ont mis à mal leurs adversaires, battus dans tous les duels ou presque.

Les statistiques ont de quoi faire peur. C’est peu dire que les arrières clermontois ont souffert de la comparaison face aux Dupont, Jaminet, Barassi et consorts. Pour la troisième fois de la saison, Irae Simone et Damian Penaud formaient la paire de centres auvergnate. Les deux hommes ont tout simplement vécu un cauchemar ce dimanche soir, incapables de gagner les duels face à la ligne arrière des Rouge et Noir. Mais après analyse, c’est toute la ligne arrière clermontoise qui a craqué en défense.

Selon Perform, un fournisseur de statistiques, les arrières auvergnats ont terminé la rencontre avec un pauvre 10 sur 24 au plaquage… Une réussite d’environ 41% bien trop faible pour espérer quelque chose face à ce Stade toulousain là. Le deuxième essai toulousain en est le meilleur exemple. Lancé comme un frelon, Sofiane Guitoune met sur les fesses le numéro douze australien, avant de servir après contact Pierre-Louis Barassi. L’ancien lyonnais résiste à Penaud puis rend la pareille à son coéquipier, qui grâce à un dernier raffut sur le futur joueur de l’UBB, a inscrit la deuxième réalisation des siens à la vingt-quatrième minute de jeu.

Pour ne citer qu'eux, Alivereti Raka a réussi trois plaquages en huit tentatives, Damian Penaud trois sur six. La séance vidéo risque d’être plus salée pour l’Argentine Bautista Delguy, qui a terminé la rencontre avec un zéro sur trois. À simple titre de comparaison, la ligne arrière est à créditer d’un quarante-trois sur cinquante-et-un. Un pourcentage en-dessous des standards internationaux, mais qui paraît exceptionnel à côté de celui de l’ASM.

Un début de match encourageant, et puis plus rien pour l'ASM

Il ne faisait pas très bon être vêtu de Jaune ce dimanche soir sur la pelouse du Stade Marcel-Michelin. Pour la première rencontre de Top 14 en 2023, les Clermontois n’ont pas fait disparaître les doutes qui prennent de plus en plus de place dans l’esprit de leurs supporters.

Pire, les Auvergnats ont paru trois tons en-dessous de Toulousains venus mettre fin à une disette de vingt ans sur la pelouse de l’ASM. Malgré des premières minutes plus qu’encourageantes, les protégés de Jono Gibbes ont rapidement baissé pavillon face au leader incontesté et incontestable du championnat à la mi-saison.

Dans le premier acte, les Haut-Garonnais ont trouvé la faille sur chacune de leurs offensives. Comme l’a expliqué Ugo Mola au micro de Canal + : "On aurait pu marquer un ou deux essais de plus".

Onzièmes au classement après quatorze journées, les Clermontois vont rapidement devoir relever la tête pour encore espérer dans la course au top 6. La réception de la lanterne rouge, Perpignan, samedi prochain est immanquable.