Icon Sport

Toulouse, les enseignements du match amical face à Toulon

Toulouse, les enseignements du match amical face à Toulon
Par Rugbyrama

Le 26/08/2022 à 11:33Mis à jour

TOP 14 - Victorieux à Mayol du RCT (21-31), les Haut-Garonnais ont réussi leur rentrée à un peu plus d’une semaine de retrouver le Top 14, face à Bordeaux-Bègles. Ce match amical a livré plusieurs instructions.

Roumat, Barassi, Jaminet… les recrues répondent au rendez-vous !

Sur les bords de la Méditerranée, plusieurs éléments ont connu leur première sous le maillot du Stade Toulousain. Bon signe, pas un n’est passé à côté de son match ! La palme de la plus belle performance revient à Pierre-Louis Barassi. L’ex-Lyonnais a été le véritable dynamiteur du jeu toulousain en se positionnant souvent en premier attaquant sur les lancements de jeu. Avec ses courses, sa qualité de main, et son sens du timing, ses qualités sont mises en exergue au sein de sa nouvelle écurie. Preuve s’il en fallait de l’importance déjà prise par le centre international, il s’est notamment montré décisif sur les essais de Théo Ntamack et Jaminet.

Justement, le Hyérois a aussi marqué des points face à la concurrence. Sobre dans son jeu, adroit face aux perches malgré un échec, l’arrière s’est déjà montré décisif à Mayol, sous les yeux de ses proches, en aplatissant le ballon derrière la ligne d’en-but après une pénalité rapidement jouée par Page-Relo. De bon augure !

Arrivé tout droit de ProD2, Capuozzo, cantonné à un rôle d’ailier, a eu peu d’impact dans le jeu. Le joueur passé par Grenoble a été surveillé de près par la défense varoise. Ses prises d'initiatives n'ont pas été concluantes. Mais les spectateurs de Mayol ont déjà pu déceler que quelques lancements offensifs lui sont dédiés. Avec des repères, la pépite italienne va apporter une plus grande vitesse à l’arrière-garde du dernier demi-finaliste de la Coupe d’Europe et du Top 14.

Devant, dans un rôle de l’ombre, Roumat a fait des merveilles. Connu pour ses talents en touche, secteur où les Toulousains ont été en difficulté sur les phases défensives ce jeudi, le longiligne troisième ligne s’est montré féroce dans le combat face à Ollivon, Parisse et Du Preez. Il a notamment gratté plusieurs ballons, et récolté une pénalité.

En conférence de presse, Sofiane Guitoune a salué la performance de ses néo-équipiers : "L’intégration s’est bien faite. Les mecs se connaissent aussi de l’équipe de France pour Pierre-Louis et Melvyn donc c’est plus facile. Ange est moins connu de l’effectif, mais il porte bien son nom. C’est un ange. Il est très attachant et bosse fort. Il découvre le Top 14. Il apprécie d’être ici, il passe un cap en venant à Toulouse. Ces mecs nous apportent beaucoup de fraîcheur au sein de l’effectif.

Melvyn Jaminet - Toulouse

Melvyn Jaminet - ToulouseIcon Sport

Toulouse a réalisé un festin avec des miettes !

Les décennies passent, les hommes changent, l’ADN demeure ! À Mayol, Toulouse a continué à faire du Toulouse en se montrant intraitable sur les turnovers à l'image de l'essai de Dupont. Longtemps acculés dans le premier acte, où ils ont passé plus de 20 minutes dans leurs 22 mètres sans concéder de point, les Stadistes ont su faire le dos rond avant de faire parler leur réalisme : "En première période, on s’est donné les moyens de scorer et on ne l’a pas toujours bien fait, a regretté Charles Ollivon, félicitant par ailleurs l’édifice défensif de son adversaire. A contrario, Toulouse l’a bien fait. Sans occasion, ils ont marqué quatorze points. Ils ont bien joué les coups."

Car, au panache, les Haut-Garonnais ont récité de beaux mouvements offensifs autour de Ntamack et Barassi. "On a su se nourrir de miettes, et on a appuyé là où ça faisait mal par la suite, s’est félicité Mélé. On avait parlé de ça lors des consignes. On voulait surtout que les mecs se lâchent et tentent. Ils ont mis beaucoup de vitesse. On est satisfaits de l’investissement des joueurs, des confirmés et même des plus jeunes. Tout le monde apporte sa pierre à l’édifice. Mais, c’est un match amical, on ne doit pas s’enflammer."

La discipline et la mêlée restent à peaufiner…

En avance sur les temps de passage, notamment au regard de son adversaire toulonnais, les Rouge et Noir ont eu deux points noirs au sortir de Mayol : "On doit trouver des solutions pour régler l'indiscipline, a poursuivi Mélé. On a été trop sanctionnés notamment en mêlée. Virgile (Lacombe) va trouver des solutions sur ce secteur. On a concédé des points dans notre camp à cause de ça."

Sanctionné à près de vingt reprises par M.Raynal, Toulouse a été contraint de jouer vingt minutes en infériorité numérique avec les expulsions temporaires de Neti (coupable d’un déblayage après un coup de sifflet) et de Faumuina (répétition de fautes en mêlée). Et si cela a été sans conséquence en terres varoises, cela pourrait bien l’être face à l’UBB, le 4 septembre prochain.

Mathias Merlo

Contenus sponsorisés