Icon Sport

"Sursis vaccinal" pour Matsushima, qui devrait pouvoir continuer à jouer

"Sursis vaccinal" pour Matsushima, qui devrait pouvoir continuer à jouer
Par Rugbyrama

Le 12/01/2022 à 19:10Mis à jour

TOP 14 - Parmi les derniers joueurs du Top 14 #à ne pas être vaccinés, Kotaro Matsushima ne devrait pas être soumis à un éventuel pass vaccinnal, dans un premier temps. En effet, l’arrière japonais de Clermont a contracté le virus du Covid-19 la semaine de Noël, en même temps que de nombreux coéquipiers.

Contaminé par le virus de la Covid-19 la semaine de Noël, Kotaro Matsushima ne devrait pas, dans un premier temps, être soumis à un éventuel pass vaccinal. L'arrière japonais de Clermont, qui compte parmi les rares joueurs de Top 14 à refuser le vaccin, doit désormais respecter un délai de trois mois avant l'éventuelle injection de sa première dose. De facto, il ne devrait donc pas être soumis au pass vaccinal jusqu'au week-end du 20 mars et devrait pouvoir continuer à fouler les pelouses du Top 14 jusque-là. Une forme de sursis, en clair, et un délai de réflexion avant de prendre une décision définitive sur le sujet.

En revanche, il ne sera pas du déplacement des Auvergnats en Ulster, en Champions Cup la semaine prochaine : le gouvernement irlandais exige deux doses de vaccin pour toute entrée sur son territoire.

Une prolongation de contrat toujours en suspens

Absent face à Toulouse le 1er janvier (il était alors à l'isolement) puis sur la pelouse du Racing 92, la semaine dernière (en attente des résultats de ses examens cardiaques post-Covid), l'arrière japonais pourrait postuler à un retour dès ce week-end, pour la réception de Sale (3e journée de Champions Cup). Sa situation n'a pour autant rien de simple : au moindre cas positif détecté dans les rangs clermontois, son statut (non)vaccinal le contraindra à renoncer.

Par ailleurs, le joueur doit gérer sa situation contractuelle en Auvergne. En fin de contrat en juin prochain, Matsushima avait, dans un premier temps, entamé des négociations bien avancées avec son club pour prolonger. Entre-temps, la Fédération japonaise a émis un souhait appuyé de le voir rentrer au pays, pour participer au nouveau championnat des clubs professionnels du Japon et préparer dans les meilleures conditions la Coupe du monde 2023. Une double-sollicitation face à laquelle Matsushima devra se prononcer dans les prochaines semaines.

Contenus sponsorisés