Icon Sport

Quelles sont les possibles révélations de la saison à venir en Top 14 ?

Quelles sont les possibles révélations de la saison à venir en Top 14 ?
Par Rugbyrama

Le 03/08/2022 à 17:29Mis à jour

TOP 14 - Elle approche petit à petit et pointera le bout de son nez le premier week-end de septembre : la nouvelle saison de Top 14 arrive. Pour vous préparer au mieux à cet exercice 2022-23, nous vous proposons plusieurs noms de joueurs qui ont toutes les capacités pour crever l'écran et se révéler en championnat. Alors, qui sera le nouveau Zach Mercer de cette saison ?

Madosh Tambwe (UBB)

Son nom est inconnu en France. Pourtant, Madosh Tambwe est un casseur de reins reconnu en Afrique du Sud et en United Rugby Championship. Joueur des Bulls, vice-champions lors de la dernière édition de l'URC, l'ailier congolais a réalisé une très belle saison. Au-delà de ses huit essais inscrits, dont un très important contre les Sharks en quart de finale, ses crochets dévastateurs et son énorme vitesse lui ont permis d'être un des joueurs les plus en vue du championnat.

Ses appuis de feu d'ailleurs, parlons-en. Il a été la saison dernière le joueur avec le plus de franchissements en URC, avec 25 cassages de ligne au compteur. Tambwe a aussi été le deuxième joueur ayant parcouru le plus de terrain balle en main avec 1055 mètres. Doté de ressorts exceptionnels, il arrive en Gironde avec la lourde tâche de remplacer le Néo-Zélandais Ben Lam, parti vers Montpellier. Alors qu'il devrait être titulaire, il pourrait se révéler aux yeux du public français.

Rodrigo Bruni (Brive)

Vous connaissez la Pro D2 ? Alors vous adorez déjà Rodrigo Bruni ! Le troisième ligne argentin était depuis deux ans un des hommes forts de Vannes, voire peut-être la pièce maîtresse de la grande saison des Bretons en 2020-21. Numéro 8 au QI rugby élevé et aux aptitudes physiques importantes, Bruni est même international avec les Pumas. Gêné par les blessures la saison dernière, il a grandement manqué aux Vannetais, mais aussi aux Argentins.

Pro D2 - Rodrigo Bruni (RC Vannes)

Pro D2 - Rodrigo Bruni (RC Vannes)Icon Sport

Ses qualités de manieur de ballon vont faire du bien à Brive, où les n°8 commencent à manquer après les départs de Kamikamica, Fa'aso'o, Giorgadze ou encore Lam. S'il va manquer le début de saison étant donné qu'il a été sélectionné pour le Rugby Championship, Bruni aura sa chance en Top 14 et a tout pour s'y faire un nom.

Josiah Maraku (Lyon)

C'est un fantasque, Josiah Maraku. Au sein d'une équipe narbonnaise pourtant parfois en perdition, le centre a souvent su sortir son épingle du jeu. Arrivé en décembre seulement, l'ancien Baby Black a disputé quinze matchs en deuxième partie de saison, laissant éclater son punch et ses prises de balles étincelantes. Alors qu'il inscrivait trois essais d, Maraku en profitait pour se faire repérer, notamment par plusieurs clubs de Pro D2 mais aussi par le LOU.

Pro D2 - Josiah Maraku (Narbonne)

Pro D2 - Josiah Maraku (Narbonne)Icon Sport

Avec les départs de Pierre-Louis Barassi vers Toulouse et de Charlie Ngatai pour le Leinster, Maraku aura, c'est certain, la chance de montrer quelles sont ses qualités en Top 14. Il est forcément à surveiller dans une saison qui s'annonce charnière en Rhône-Alpes.

Sione Tui (Stade français)

Sione Tui n'est pas vraiment une recrue du côté de Paris. L'ailier ou arrière avait déjà goûté à la Challenge Cup sous le maillot rose avant d'être prêté par le club de la capitale à Carcassonne pendant une saison et demie. Dans l'Aude, il a directement fait partie des incontournables dans l'ascension des Canaris. C'est en partie grâce à lui que, pour la première fois de leur histoire, les Carcassonnais ont goûté aux joies d'un barrage de Pro D2.

Pro D2 - Sione Tui (Carcassonne)

Pro D2 - Sione Tui (Carcassonne)Icon Sport

Avec 26 matchs joués et neuf essais inscrits, on peut clairement dire que Tui a fait tourner des chevilles avec ses crochets dévastateurs. Entre la fin janvier et le début mars, l'ancien international U20 australien a même inscrit six essais en cinq matchs, dont un doublé contre des Bressans impuissants. Au Stade français, Tui doit maintenant se révéler au plus haut niveau et permettre aux siens d'accrocher le top 6.

Émilien Gailleton (Pau)

Capitaine de l'équipe de France U20 lors des Summer Series cet été, Émilien Gailleton est un des grands espoirs du rugby français. Et cette saison, c'est la Section paloise qui a réussi à l'arracher des mains d'Agen, club avec lequel le centre avait débuté en pro. À seulement 19 ans, Gailleton est déjà un joueur avec du caractère, très complet, qui sait prendre des initiatives et faire des différences.

Émilien Gailleton - France U20

Émilien Gailleton - France U20Icon Sport

Dans une équipe de Pau qui sait très bien comment utiliser et faire progresser ses jeunes, l'ancien de Cahors a toutes les prédispositions pour percer et devenir une des révélations de la saison. Malgré la rude concurrence, notamment de Manu ou Vatubua, il faudra compter sur lui.

Boris Goutard (Perpignan)

Il y a deux ans, Narbonne arrachait sa montée en Pro D2 grâce à une pénalité de son jeune ouvreur en fin de rencontre sur la pelouse de Nice. Depuis, Boris Goutard a eu pour habitude de se décaler au poste d'arrière avec le Racing Club Narbonnais en Pro D2. Malgré un démarrage compliqué, et une saison globalement manquée de la part du club, lui réalisait une très belle fin d'exercice sous les couleurs audoises.

Pro D2 - Narbonne - Boris Goutard

Pro D2 - Narbonne - Boris GoutardMidi Olympique

Quatre essais sur les sept derniers matchs et surtout une grosse confiance en lui qui lui permettait de créer des brèches à plusieurs reprises dans les défenses adverses. Son activité et son talent ne sont alors pas passés inaperçues à Perpignan, en quête d'un joueur capable de jouer arrière après le départ de Melvyn Jaminet. En 10 ou en 15, Goutard devra surfer sur la vague de l'année dernière et pourrait alors espérer se révéler aux yeux du grand public.

Janick Tarrit (Racing 92)

Son âge pourrait en surprendre plus d'un au vu de son expérience déjà acquise et de sa maturité. Mais, oui, Janick Tarrit n'a que 23 ans. Capitaine de Nevers, club dans lequel il a passé quatre saisons, le talonneur s'est engagé avec le Racing 92 cet été jusqu'en 2025. Sûr en conquête, il fait partie de ceux qui ont profité des très belles performances du pack de la Nièvre. Blessé la saison dernière pendant cinq mois, il était revenu lors de la phase finale pour permettre aux siens de batailler jusqu'en demi-finale.

Janick Tarrit - Nevers

Janick Tarrit - NeversIcon Sport

Au Racing 92, il remplacera numériquement Teddy Baubigny, parti à Toulon. Aux côtés de Camille Chat et Peniami Narisia, il aura forcément une carte à jouer. S'il a le niveau d'évoluer en Top 14, il pourrait exploser dès la saison prochaine.

Quel joueur va se révéler en Top 14 la saison prochaine ?

Sondage
10378 vote(s)
Madosh Tambwe
Rodrigo Bruni
Josiah Maraku
Sione Tui
Émilien Gailleton
Boris Goutard
Janick Tarrit
Autres
Contenus sponsorisés