Icon Sport

Le baromètre de Racing 92 - UBB : Lam et Buros tranchants, Fickou a vendangé

Le baromètre de Racing 92 - UBB : Lam et Buros tranchants, Fickou a vendangé

Le 28/11/2021 à 23:23Mis à jour Le 26/01/2022 à 00:05

TOP 14 - Vainqueurs sur la pelouse du Racing 92 avec le bonus offensif (14-37), les Bordelais ont été guidés par un grand Ben Lam, mais aussi par un Santiago Cordero décisif. Côté Racing, Gaël Fickou a manqué plusieurs occasions et Finn Russell a manqué beaucoup de choses... Voici le baromètre de Racing 92 - UBB.

Les Tops

Ben Lam

Le point central du renouveau bordelais en seconde période. Grâce à sa puissance et sa vitesse, l'ailier néo-zélandais a finalement été le facteur décisif côté bordelais. Constamment sur l'avancée, il a débloqué la situation à la 48e minute en perçant la défense du Racing 92. Lorsque l'action rebondissait ensuite, Lam remettait intelligemment sur son extérieur pour Moefana, amenant le premier essai. Sur la troisième réalisation, il est encore à l'initiative, pénétrant la défense avant de délivrer une très bonne passe après-contact. L'ailier finissait le match avec 102 mètres parcourus ballon en main et sept défenseurs battus (record du match). Un sacré numéro.

Santiago Cordero

Même s'il a connu du déchet en défense et qu'il manque d'inscrire un essai, Santiago Cordero est au final celui qui marque un triplé génial. L'Argentin avait du feu dans les jambes et s'est retrouvé à la conclusion de trois superbes mouvement des siens. Sur son aile, il récupère d'abord la chistera de Seuteni pour aplatir, il parvient ensuite à y aller en puissance après un crochet intelligent proche de l'en-but et enfin, d'un superbe jeu de dribbles au pied avec le ballon, il finissait une troisième fois dans l'en-but. Un élément décisif, forcément indispensable pour une équipe venu faire un coup à l'extérieur.

Romain Buros

Tout le match, il aura amené sa vitesse et sa sérénité. L'arrière a constamment visé les bonnes zones balle en main et a su faire jouer derrière lui. 71 mètres parcourus et cinq défenseurs battus pour l'ancien palois. Tranchant, il a d'abord tenu les Bordelais dans le match en étant le seul à avancer avec Ben Lam. Ensuite, il a été parfait dans la construction de jeu des Bordelais. Du grand Buros.

Les Flops

Finn Russell

Forcément, on attendait plus de la part de Finn Russell. Comme souvent en ce début de saison, plusieurs de ses choix étaient (très) discutables et au final, à son image, son équipe a été à deux visages. Peu efficace en défense, comme en témoigne son plaquage manqué sur l'essai du bonus bordelais et ses quatre plaquages manqués, il s'est aussi assommé sur une tentative de plaquage. Plusieurs de ses jeux au pied ont été inefficaces et tout au long du match, il a manqué de consistance. Pourtant, pour gagner ce genre de rencontre, le Racing a besoin d'un grand Russell.

Gaël Fickou

Il a semblé que Gaël Fickou a vendangé plusieurs occasions d'essai, et peut s'en vouloir. Le capitaine du Racing a pourtant été dans les bons, coups, amenant puissance et surtout vitesse, mais il n'a jamais su libérer correctement le ballon et faire le dernier geste juste. Lorsque le Racing 92 se devait de tuer le match, un peu de facilité s'est emparé du centre international, et face à ce Bordeaux-là, ça n'a pas pardonné. En début de seconde période, il manque un essai qui semblait tout fait en finissant en touche. Très frustrant.

François Trinh-Duc

On a longtemps cru que Bordeaux allait payer ses déboires techniques au pied. Auteur d'un peu enviable 3/6 face aux perches, il s'est aussi rendu coupable d'imprécisions avec ses deux coups de pieds directement en touche. Pas exempt de tout reproche sur le premier essai du Racing, où il ne parvenait pas à plaquer Kutley Beale, il faisait donc un plutôt mauvais match. D'autant plus qu'il n'a pas su faire de différences offensivement et qu'il s'est fait relayer par Lucu dans l'exercice du tir au but.

Contenus sponsorisés