Midi Olympique

Azéma : "Dans la semaine, j’ai vu un groupe se parler, des garçons prendre des responsabilités"

Azéma : "Dans la semaine, j’ai vu un groupe se parler, des garçons prendre des responsabilités"

Le 06/03/2022 à 09:07Mis à jour Le 06/03/2022 à 14:00

TOP 14 - Le manager toulonnais Franck Azéma a apprécié le pragmatisme dont a fait preuve son équipe, qui s’est imposée avec le bonus offensif contre Biarritz, ce samedi à Aguilera (17-45).

Même si les Biarrots se sont accrochés, on a senti de la maîtrise de la part de votre formation, ce soir. Vous aussi ?

Nous avons été longtemps au coude-à-coude dans le match. Ils sont revenus à quatre points et nous avons été pragmatiques à ce moment-là. Nous ne nous sommes pas affolés et nous avons gardé le contrôle du match. Nous avons fait une bonne entame sur la première mi-temps, qui nous a permis d’être devant au score. C’est une bonne opération. C’était nécessaire, on le sait, comme on bataille au fond du tableau. Nous sommes dans la course pour le maintien, c’est la réalité. Perpignan l’a emporté, on a pris le bonus, c’est une bonne chose.

Vous avez deux matchs en retard. Avez-vous, malgré tout, d’autres ambitions ?

Non. On joue le fond de tableau. On s’était préparé pour ce match-là, on savait qu’il était très important mentalement. C’est une bonne épreuve pour l’expérience des joueurs. Maintenant, nous allons à Montpellier la semaine prochaine, mais on n’a pas plus d'ambition que de sortir de cette zone-là.

Vous avez parlé de maîtrise, de pragmatisme. Ce sont des choses qui vous ont manqué la semaine dernière…

Oui et ça prouve qu’on a appris par rapport à la semaine dernière. Ça, c’est plutôt positif. Dans la semaine, j’ai vu un groupe se parler, des garçons prendre des responsabilités. Sergio Parisse a décidé de rester avec l’équipe, parce qu’il sentait que c’était nécessaire. Ces choses-là font plaisir. La réaction, derrière, c’est le comportement qu’on a sur le terrain, la capacité à marquer des essais en première main ou encore ce bonus qu’on va chercher sur la dernière action. Le match a été homogène, avec une bonne complémentarité entre les avants et les trois-quarts. C’est plutôt intéressant. Ce soir, il faut savourer ce match-là, puis se mobiliser pour le prochain, qui aura lieu chez une équipe difficile à manœuvrer.

Avez-vous eu peur lorsque Brett Herron a l’occasion de ramener le BO à quatre points à un quart d'heure de la fin ?

Les Biarrots étaient déjà revenus à quatre points juste avant. Nous étions repassés à +7. On ne s’était pas effondrés non plus. Ce match s’est joué dans les dix dernières minutes, il a été très serré. Le public a poussé fort tout au long du match. Je ne vais pas vous dire qu’on n’a pas tremblé, car nous ne sommes pas dans une situation confortable. Mais on a eu de la continuité de bout en bout. C’est une des rares fois où on a été consistant là-dedans.

Contenus sponsorisés