Icon Sport

En forme, Toulon enfonce Biarritz et s'offre le match de la peur

En forme, Toulon enfonce Biarritz et s'offre le match de la peur

Le 05/03/2022 à 18:48Mis à jour Le 05/03/2022 à 20:14

TOP 14 - Grâce à l’une de leurs prestations les plus abouties de ces derniers mois, les Toulonnais remportent leur premier match de la saison à l’extérieur en championnat, qui plus est, avec le bonus offensif. Mais ce succès enfonce surtout le Biarritz olympique au fin fond du classement, puisque le club basque compte désormais dix points de retard sur Perpignan.

Toulon n’avait plus gagné à l’extérieur en championnat depuis plus d’un an. Les joueurs varois ont mis fin à cette série de la plus belle des manières, en obtenant le bonus offensif face à un concurrent direct au maintien. Longtemps valeureux, proches de retourner la situation en début de deuxième période, les Biarrots ont peut-être manqué de réalisme en allant chercher les touches sur chaque pénalité. Avec cette troisième défaite de rang, le BO est de plus en plus proche d’une relégation en Pro D2.

Sous pression toute la semaine, le Rugby club toulonnais a parfaitement géré son début de match, bien lancé par la botte de Louis Carbonel. Et ce sont bien les trois-quarts toulonnais qui ont mis en souffrance la défense biarrote. Aymeric Luc, qui retrouvait une place de titulaire à l’arrière poussant Cheslin Kolbe sur l’aile, trouvait un premier intervalle et filait à l’essai. Mais l’essai était finalement refusé suite à un plaquage mal maitrisé de l’Australien Duncan Paia’aua qui recevait logiquement un carton jaune.

Mais à 14 contre 15 Basques, les Toulonnais ont continué d’avancer et de camper dans le camp adverse. Aymeric Luc trouvait encore des espaces, naviguait dans la défense adverse avant de servir Gervais Cordin qui n’avait plus qu’à aplatir. Parfaitement aux ordres de la charnière Serin-Carbonel, les Toulonnais trouvaient encore la faille. Le trois-quarts centre Julien Hériteau lançait un longue percussion dans l’axe avant de servir Aymeric Luc finalement bien récompensé d’un quatrième essai cette saison.

Mais la machine varoise s’est grippée. D’abord à cause d’un très bon mouvement conclut par l’Australien d’origine fidjienne Tevita Kuridrani qui en profitait pour éliminer Cheslin Kolbe en un contre un. Après la mi-temps où les Biarrots sont revenus sur la pelouse deux minutes avant leurs homologues, les coéquipiers de Steffon Armitage ont continué de pousser. L'international argentin Tomas Cubelli réalisait à son tour un joli numéro pour inscrire un essai sous les poteaux et ramener les siens à quatre longueurs.

Mais c’est durant les minutes qui ont suivi que le BO a perdu le fil. Avec plusieurs pénalités sifflées, ils choisissaient toujours de taper en touche pour marquer leurs adversaires qui ne craquaient pas et récupéraient chaque ballon. C’est finalement après une pénalité facile pourtant ratée par l’ouvreur anglais Brett Herron que les Toulonnais sont repartis de l’avant.

Le film du match

En quinze minutes, ils marquaient trois essais grâce à Louis Carbonel bien servi par Baptiste Serin, Jules Danglot et un de pénalité sur un maul bien structuré. Avec ces derniers points marqués à une minute de la sirène, Toulon arrachait un bonus offensif finalement mérité et pouvait souffler au classement en revenant à une longueur de Brive.

S’ils n’ont jamais rompu, la situation des Biarrots se complique sévèrement avec cette nouvelle contre-performance sur un match qu’ils avaient pourtant ciblé. Avec dix points de retard sur Perpignan qui a dominé le Racing 92 cette après-midi, le maintien semble s’éloigner irrémédiablement.

Contenus sponsorisés