Icon Sport

Lemaitre : "Patrice Collazo est le patron pour les deux prochains matchs"

Lemaitre : "Patrice Collazo est le patron pour les deux prochains matchs"
Par Pierrick Ilic-Ruffinatti via Midi Olympique

Le 07/10/2021 à 17:51Mis à jour

TOP 14 - Alors que Toulon est 10e du Top 14, et n'a pour l'instant remporté qu'une seule rencontre, Bernard Lemaitre s'est exprimé sur la situation du RCT. De « l'investigation » qu'il mène pour comprendre les maux de son groupe, à la situation de Patrice Collazo qu'il conforte à minima pour les deux prochaines journées, le président du club varois ne cache pas son désir de trouver des solutions.

Bernard, pourquoi décidez-vous de prendre la parole aujourd'hui ?

Je me dois de m'exprimer, de faire un point de situation. Je suis un homme de faits, qui ne se cache pas. Je me base sur ce que je sais, ce que je vois et ce que j'ai vérifié en amont. Je sais donc qu'il y a un énorme travail qui est réalisé par l'équipe. Un travail extrêmement professionnel, sérieux mais qui ne donne pas de résultat. Je cherche donc une explication.

Quelle est-elle ?

Certains imaginent que le travail du coach ne passe pas, mais vous savez, quand le travail est purement technique, physique, c'est un travail. Point. Qu'il soit fait par un entraîneur ou par un autre, c'est le même travail. Donc voilà, j'ai surtout découvert que nous étions une équipe qui n'en est pas une.

Ressentez-vous un manque d'union au sein du groupe ?

Il n'est en effet pas uni... Pourtant l'équipe semble l'être en dehors du terrain, mais en réalité elle ne l'est même pas... Et sur le terrain, ce manque d'unité se traduit.

Comment avez-vous obtenu cette conclusion ?

Ce sont mes investigations personnelles et des témoignages fiables, qui m'ont permis de comprendre cela. J'ai donc commencé, et je vais poursuivre le travail, pour faire en sorte que, si certains ne s'associent pas complètement au travail d'équipe, ils changent ou partent. Et comme nous sommes en début de saison, cela suppose des aménagements importants.

Top 14 - La déception de Patrice Collazo (Toulon).

Top 14 - La déception de Patrice Collazo (Toulon).Midi Olympique

Comment faire si vous constatez que quinze ou vingt joueurs ne répondent pas au projet ? Le staff pourrait-il se retrouver en première ligne ?

Par définition, le staff a une obligation de résultats. Mais l'équipe aussi. Et quand je constate que le staff fait son travail, et le fait bien, à la fois sur un plan technique, physique, tactique et sur le plan des relations humaines, je me pose d'autres questions. Alors je ne pars pas du principe que quinze joueurs n'adhèrent pas, car il suffit que deux ou trois passent à côté, pour que tout change... Pour prendre des faits réels : quand un pilier adverse (Wilfrid Hounkpatin) nous marque deux essais sur un seul match, avec beaucoup trop de facilité, il est normal de se poser des questions.

Craignez-vous que certains joueurs ne donnent pas "leur vie" sur le terrain ?

Entre donner sa vie sur le terrain et ne pas s'impliquer totalement, il y a tout un tas de nuances que je retrouve dans le visionnement des matchs, et les comportements de certains joueurs. Il appartient à ceux qui sont en contact quotidien avec les joueurs de faire le nécessaire pour favoriser un peu plus de cohésion.

" Nous allons travailler avec Frédéric prochainement"

La gronde du public semble également de plus en plus importante. Est-ce quelque chose que vous avez constaté ?

Vous savez, je ne suis ni sourd, ni aveugle : j'entends le mécontentement des supporters. En revanche, quand j'entends que "les joueurs seraient lassés de la situation", de quoi seraient-ils lassés ? Des mauvais résultats ? Bon, d'accord. Mais quand on est joueur professionnel, on ne doit pas se lasser longtemps, mais réagir. Et ensuite le terme "les joueurs" est bien trop globalisé. S'ils sont lassés de leurs performances, je le comprends, car nous sommes tous lassés de cela. En revanche, s'ils sont lassés de la situation du groupe, et de celle avec le staff, c'est un autre sujet, plus politique, duquel je vais m'occuper personnellement.

Le staff de Patrice Collazo pourrait-il être remis en question dans les prochaines semaines ?

Je réagis journée après journée. Il est clair que Patrice Collazo est le patron pour le prochain match (Brive, le 9 octobre). Et qu'il le sera pour le match contre le Racing (à Mayol, le 16 octobre). Ensuite, comme initialement prévu, je ferai un bilan. Si jamais on ne gagne pas ces deux matchs ? Je ferais un bilan lucide avec Patrice sur la situation. Maintenant, si on gagne les deux matchs, on se retrouvera tout d'un coup en haut du classement, et beaucoup de bois risquent de s'éteindre. Aujourd'hui nous avons joué cinq matchs, ce qui est insuffisant pour faire un bilan, bien que je constate que les résultats ne sont pas là. Nous tirerons une conclusion après la 7e journée, pour savoir si nous sommes dans le bon sens ou non.

Pour conclure, on entend que Frédéric Michalak pourrait prochainement rejoindre la rade. Qu'en est-il ?

Je crois en effet que nous allons travailler avec Frédéric prochainement. Il ne viendrait pas pour remplacer qui que ce soit, mais pour compléter le staff. À partir du mois de novembre/décembre, s'il accepte notre proposition.

Contenus sponsorisés