Icon Sport

Laumape, Lavanini, Hamadache... le flop des recrues de cette saison de Top 14

Laumape, Lavanini, Hamadache... le flop des recrues de cette saison de Top 14
Par Rugbyrama

Le 13/07/2022 à 16:48Mis à jour Le 13/07/2022 à 17:22

TOP 14 - La saison est dorénavant terminée. Le moment est donc venu de dresser un bilan des recrues arrivées cette saison et d'analyser ce qu'elles ont apporté (ou non) à la compétition.

Ngani Laumape (Stade Français)

Incontestablement, à la première place du classement "flop recrues 2021/2022" se trouve le néo-zélandais, Ngani Laumape, recruté par le Stade Français. Présenté comme la recrue phare du club parisien, voire même du Top 14, le centre Laumape, 28 ans, n'aura pas su satisfaire les attentes. Il aura fallu attendre fin janvier 2022 pour voir un essai marqué par le All Black sous les couleurs du Stade Français.

Tomas Lavanini (ASM Clermont)

Un Puma indiscipliné. Arrivé en Auvergne à l'été 2021, le deuxième-ligne argentin Tomas Lavanini, 29 ans, aura été remarqué pour son indiscipline. Deux cartons jaunes récoltés cette saison dont le premier pris seulement lors de son deuxième match avec l'ASM. Puis, un carton rouge reçu avec l'Argentine en novembre, lors de la tournée d'automne face à l'Irlande, lui vaut cinq semaines de suspension. Il retrouve le stade Marcel-Michelin en janvier 2022 où il marque deux essais en J18 et en J20 avant de se blesser début mars (cervicalgie). Il ne joue plus jusqu'à la fin de la saison.

JJ Hanrahan (ASM Clermont)

Débarqué du Munster, l'ouvreur irlandais JJ Hanrahan, 29 ans, avait l'ambition d'être plus qu'une doublure de Camille Lopez. La tâche s'est révélée plus compliquée que prévu. Il n'est titularisé que 8 fois pour 27 matchs joués. Ces prestations n'ont pas semblé convaincre d'autant qu'il fallait rivaliser avec la paire incontournable de l'ASM : Parra/Lopez. Sur la fin de saison, Hanrahan ne joue plus que quelques minutes par match : 6 minutes en J21, 12 minutes en J22, 15 minutes en J23... Il n'est pas conservé par le club auvergnat et rejoindra la saison prochaine les gallois des Dragons RFC.

JJ Hanrahan avec l'ASM Clermont

JJ Hanrahan avec l'ASM ClermontIcon Sport

Malik Hamadache (Montpellier Hérault Rugby)

L'expérimenté pilier droit, Malik Hamadache (33 ans) aura été très discret au sein du MHR. Arrivé à l'intersaison de Pau, où il a évolué pendant cinq saisons, il venait dans l'Hérault pour se relancer après des temps de jeu très réduits : 42 minutes sur l'ensemble de la saison 2020/2021 et 194 minutes en 2019/2020. Relance ratée puisqu'il joue cette saison seulement deux matchs avec le MHR pour un temps de jeu de... 26 minutes ! La concurrence est certes rude au poste de pilier droit : Mohammed Haouas, Titi Lamositele ou encore Henry Thomas. Quoi qu'il en soit, Malik Hamadache n'aura pas su s'imposer.

Antoine Guillamon (Castres olympique)

En provenance du MHR, le pilier droit de 31 ans, Antoine Guillamon, souhaitait retrouver du temps de jeu en rejoignant le Castres olympique et ainsi concurrencer les cadres à ce poste (Houkpatin et Chilachava). Pari perdu car Guillamon ne joue que 10 matchs cette saison dont 6 en tant que titulaire. Sélectionné en 2018 par les Barbarians Français, le pilier n'a pas dit son dernier mot et a prolongé l'aventure castraise pour deux saisons. Pierre-Henry Broncan s'exprimait en ces termes dans le communiqué officialisant la prolongation d'Antoine Guillamon : "Antoine, après une saison à travailler dans l’ombre, va être une très bonne surprise car il est aujourd’hui prêt physiquement et en confiance dans notre club".

Contenus sponsorisés