Icon Sport

Première à l’extérieur et au finish pour l'UBB

Première à l’extérieur et au finish pour l'UBB

Le 13/11/2020 à 22:42Mis à jour Le 13/11/2020 à 23:42

Top 14 - Ce vendredi soir en ouverture de la 9ème journée de TOP 14, l’Union Bordeaux-Bègles est allée s’imposer sur la pelouse de Castres (29-30). Dos à dos à la pause (9-9) après un premier acte fermé, les deux formations se sont rendus coups pour coups en deuxième période. C’est le troisième ligne, Afa Amosa, qui a scellé ce premier succès à l’extérieur de l’UBB avec un essai sur la sirène.

Beaucoup de tension à Pierre-Fabre pour ce duel entre le CO et l’UBB. Les Castrais auréolés d’un match nul à Toulouse voulaient confirmer alors que les Bordelo-Bèglais avaient l’intention d'embrayer à l’extérieur après deux succès bonifiés à domicile. Forcément, le combat était âpre mais le jeu absent de cette première période très fermée et sans rythme. Pire, Bordeaux-Bègles déplorait la sérieuse blessure de Cros au genou et une grosse commotion de Diaby. Seule une séquence castraise voyait Combezou fixer Lamerat et décaler Babillot en bout de ligne (26e). Mais l’essai était refusé pour un en-avant de passe. Les deux équipes se quittaient à la pause sur un score nul (9-9) après le 100% de leurs buteurs.

Heureusement, le deuxième acte s’est animé avec toujours autant de combat mais aussi du mouvement et des essais. Le chassé-croisé au pied continuait quand même jusqu’à l’heure de jeu (15-18) et c’est le jeune centre Yoram Moefana, entré à l’aile en remplacement de Cros, qui allumait la première mèche sur un jeu déployé après touche. Un quatrième essai en quatre matchs en TOP 14 pour le jeune international U20. Mais ce premier break des Bordelo-Bèglais (15-25) n’était que de courte durée. Dans la foulée du renvoi, Dumora trouvait la brèche et décalait Palis pour le premier essai castrais et une réponse du tac au tac. Sauf que celui-ci était de nouveau refusé après un écran de Combezou qui a ouvert l’intervalle à son arrière. Un déclic tout de même pour le CO dans cette deuxième période car les Tarnais poussaient Roumat à la faute sur maul en suivant et le troisième ligne écopait d’un carton jaune (63e).

Tendu jusqu’au bout

Une infériorité numérique qui a été payée cash par les joueurs de Christophe Urios avec deux essais de Combezou après maul (65e) puis de Nakosi sur pick and go (74e). Quand les avants ne marquent pas sur des actions de trois-quarts, ce sont les arrières qui marquent sur des actions de « gros ». Un revirement de situation dans le money time car les joueurs de Mauricio Reggiardo repassaient devant (29-25) et se mettaient même à l’abri d’une pénalité ou d’un drop avec la transformation d’Urdapilleta (7/7, 19 points). C’était sans compter sur un finish cruel pour les Tarnais qui laissaient filer Afa Amosa en terre promise quelques secondes après la sirène. Un deuxième essai non transformé mais décisif pour l’UBB (29-30) qui s’imposait du plus petit des écarts à Pierre-Fabre.

Après trois revers à l’extérieur mais trois victoires à domicile, Bordeaux-Bègles refait le coup à Pierre-Fabre et débloque son compteur loin de Chaban-Delmas. Comme la saison dernière (32-34), cette confrontation a été très tendue jusqu'au bout et le Castres Olympique doit se contenter du bonus défensif. On regrettera juste la fin de match sur bagarre générale après l’essai bordelo-bèglais. Un chambrage, de trop, de Matthieu Jalibert sur Julien Dumora, qui mettait le feu aux poudres alors qu’il était remplaçant et rentrait sur la pelouse avant la fin de la partie. Inutile et dommage. Peut-être une erreur de jeunesse sur le coup de l'émotion mais cela ternit ce troisième succès consécutif de l’UBB en TOP 14.

Contenus sponsorisés