Icon Sport

L'antisèche : Le Lou sans pitié pour des Toulonnais qui inquiètent

L'antisèche : Le Lou sans pitié pour des Toulonnais qui inquiètent

Le 27/03/2021 à 23:29Mis à jour Le 28/03/2021 à 09:04

TOP 14 - Réduits à 14 tôt dans le match, les Toulonnais ont beaucoup souffert dans cette rencontre dans laquelle le Lou a fait le plein de points et de confiance.

Le résumé : Une pièce en deux actes

Il y eut un avant et un après carton rouge de Ma’a Nonu. Avant, les débats sont marqués par une grande confusion et de nombreux turnovers. Le rythme reste néanmoins élevé, et les Lyonnais sont plus précis. Ils inscrivent deux essais par Fainga’a qui s’échappe dans l’intervalle puis par Laporte des suites d’un bras cassé joué vite.

Top 14 - Pierre-Louis Barassi (Lyon) marque contre le RCT

Top 14 - Pierre-Louis Barassi (Lyon) marque contre le RCTIcon Sport

Après, la domination lyonnaise est sans partage. La sautée sur les ailes fonctionne à nouveau avec Tuisova. Cinq minutes plus tard, après avoir donné l’essai au Fidjien, c’est Barassi qui hérite d’une offrande de Nakaitaci, qui a slalomé dans la défense toulonnaise. Fainga’a s’offrera même un doublé, tout comme Tuisova, pour récompenser le très bon ballon porté lyonnais. Ngatai ira également de sa réalisation pour célébrer son retour de blessure.

Le tournant : Un coup de sang et un coup de théâtre

Si on sentait les Lyonnais plus sûrs de leurs forces, on n’aurait pu prédire un tel résultat à 15 contre 15. Le carton rouge de Ma’a Nonu est inévitablement un tournant de cette rencontre, il a mis un terme au désordre général qui régnait jusqu’alors. Incontestable, il sanctionne un coup de coude au visage de Jean-Marc Doussain, un geste d’humeur rare chez ce genre de joueurs aussi expérimentés. Le demi de mêlée lyonnais, coupable d’une obstruction, à l’origine de l’agacement de Nonu, écopera lui d’un carton jaune. Sa chute un brin exagérée est regrettable mais elle a assuré l’arrêt du temps et l’appel à l’arbitrage vidéo.

L’homme : Tuisova en vedette

Contre son ancien club, Josua Tuisova était au cœur de l’action. Auteur de deux essais qui le portent à un total de 49 en championnat (à seulement 27 ans), l'ailier bulldozer a livré une prestation remarquable. Son explosivité n'est plus à démontrer : le Fidjien a battu 12 défenseurs ce samedi soir. Ses 11 plaquages en ont fait le meilleur défenseur de son équipe. Il a d'ailleurs stoppé l'une des rares opportunités toulonnaises dans le deuxième acte en coffrant Sergio Parisse, quasiment sous les poteaux.

Placé en numéro 8, ses départs en sortie de mêlée ont fait des ravages. Si son essai aux abords d'un ruck est plein de malice, que dire de son travail pour celui de Ngatai ! Il élimine deux défenseurs, fixe et donne intérieur pour Ngatai. Une prestation qui aura de quoi laisser des regrets aux Toulonnais...

La question : le RCT doit-il s’inquiéter ?

Dans ce match contre un concurrent direct, le RC Toulonnais n’a pas su répondre aux attentes. Certes, le retour de Louis Carbonel, seul ouvreur sur la feuille de match, était précipité après sa semaine avec le groupe France. Oui, jouer en infériorité numérique la moitié du match chez le Lou n’est pas anodin. Mais c’est comme si les hommes de Patrice Collazo ont abandonné tout espoir d’arracher quoi que ce soit dès lors que les Lyonnais ont pris le large au score. Leur manque de combativité s’est immédiatement soldé par de nombreux essais.

Top 14 - Noa Nakaitaci (Lyon) face à Toulon

Top 14 - Noa Nakaitaci (Lyon) face à ToulonIcon Sport

On retient surtout ces errances défensives, à l’origine de la plus lourde défaite de la saison. Pour retrouver la dernière fois que le club du Var a encaissé plus de 50 points, il faut remonter à la saison 2005-2006. Avec un calendrier difficile à manœuvrer, ce résultat pourrait même être un tournant dans cette fin de saison.

Le RCT est-il en train de sortir des 6 ?

Sondage
5755 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés