Icon Sport

Les vertus triomphantes du RCT

Les vertus triomphantes du RCT

Le 06/10/2019 à 18:43Mis à jour Le 06/10/2019 à 19:06

TOP 14 - Victorieux à l'usure (23-3) des Rochelais manquant d'efficacité durant toute la rencontre, les Varois glanent un succès précieux pour rester au contact des premières places. Dominateurs en conquête, les hommes de Patrice Collazo assurent l'essentiel et distancent par la même occasion un concurrent direct au classement.

Entre deux formations sur la même ligne de points au classement, avec pour seul et unique objectif de retrouver la première partie du classement, nous étions en droit d'attendre un duel acharné et virulent sur chaque centimètre de la pelouse de Mayol. Autant dire que les protagonistes furent véhéments dans le secteur du combat, jusqu'à son paroxysme. Les Varois lançaient les hostilités, se jetant à corps perdus dans les rucks face à une défense Rochelaise, âpre sur l'homme et relativement bien organisée.

Les épreuves de forces furent au centre des débats, la multiplication des mêlées, le jeu d'occupation comme préalable à une forme de pression, voilà le programme d'un premier acte verrouillé à souhait. Anthony Belleau concrétisait à deux reprises sur des tentatives de pénalité, la domination d'ensemble des Toulonnais pour un score restreint, étriqué mais donnant l'impression d'une domination visuelle en faveur du RCT sur les impacts globalement. 6-3 à la pause en faveur des Varois, pas de quoi pavoiser malgré une dernière opportunité laissée en route suite à un carton jaune écopé par Jérémy Sinzelle (40 ème).

Toulon conquérant, Mayol apprécie

Forts d'un système basé sur le combat, se recentrant sur le petit périmètre, les Toulonnais s'évertuaient à plaquer tout ce qui bougeait autour des Charentais. Avec réussite, bénéficiant de quelques turn-overs mal négociés, notamment par Julian Savea inspiré mais manquant de précision dans la continuité. Ce n'était que partie remise, après qu'Anthony Belleau assurait le tableau d'affichage suite à de multiples fautes Rochelaises près de la ligne. Facundo Isa fera lever Mayol pour le premier essai de la rencontre, une action d'éclat qui laissait entrevoir le meilleur pour la suite. En manque de repères, pris dans l'étau des locaux, les garçons de Jono Gibbes vont céder sur la fin.

Un dernier ballon de récupération distribué à merveille jusqu'à Julian Savea, titularisé au dernier moment suite au forfait de Julien Hériteau, sera suffisant pour s'approprier une victoire solide face à une adversité de qualité mais maladroite dans ses moments forts.

Les Varois reviennent à la hauteur de la Section Paloise à la sixième place, même si le jeu plutôt restrictif ne sera pas toujours suffisant pour espérer tutoyer les sommets. Pour les Rochelais, l'impatience est de mise, situés à la douzième place avec le Stade Toulousain, la double réception de Brive et du Racing 92 sera considéré comme un tournant pour les pensionnaires de Marcel-Deflandre.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0