Icon Sport

Même diminué, Pau ne veut pas voyager à vide

Même diminué, Pau ne veut pas voyager à vide
Par Rugbyrama

Le 13/09/2019 à 17:16

TOP 14 - Les trois premières journées ont permis de tirer un constat peu rassurant sur l’état de la maison verte et blanche. À l’heure de prendre la route de Clermont, Pau apparaît fragilisé.

Les apparences sont parfois trompeuses. Sur le papier, le bilan comptable est strictement identique pour la Section paloise et l’ASM. Deux victoires, une défaite, 8 points pris et deux défaites marquantes : dans le derby face à Brive pour Clermont, sur un score élevé face à Montpellier pour Pau.

Mais là s’arrête la comparaison. Car Clermont, contrairement à Pau, voyage déjà un peu mieux. Les Palois, au contraire, ont déjà failli flancher à domicile, la semaine dernière face à Agen. Le décor est planté. Clermont veut se rattraper après le camouflet reçu à Brive, Pau veut se rassurer.

Problème : côté palois, c’est un ours mal léché qui veut faire office d’épouvantail, quand Clermont semble regonflé à bloc. Il n’est pas insultant de souligner que le Michelin est bien moins prenable que le Hameau à l’heure actuelle. Et n’allez pas dire aux palois que le match sera facile, sous prétexte qu’il manque quelques cadres partis faire un tour au Japon, côté ASM.

Des Palois diminués mais concernés

Car à l’heure de faire la revue des troupes, cette semaine, Nicolas Godignon, co-manager de la Section fait un peu grise mine. Aux absents au long court que sont Mogg, Malafosse et Lestremau, c’est tout sauf un sextet de trompettes qui sont venus garnir les travées de l’infirmerie béarnaise. Dernier en date, Dumoulin, pas bien remis après son protocole commotion face à Agen, rejoint Erbani, Delannoy, Nicot, Taylor et Pointud. Soit un joli paquet de cadres normalement difficilement discutables de l’effectif palois.

Mais pas de misérabilisme pour Nicolas Godignon qui a quand même tenté de faire contre mauvaise fortune… relatif bon coeur : “l’intensité sera un facteur important pour rivaliser face au vice-champion de France qu’est Clermont. Ils seront énervés (après leur défaite face à Brive, N.D.L.R.), on doit être capable de faire front”. Faire front, la Section l’avait déjà fait, et plutôt bien fait même l’an passé : une défaite honorable, 27 à 14 à Michelin, en mars dernier, après avoir longtemps embêté les jaunards, ça a le mérite d’être souligné, voire rappelé. Et Lucas Rey a bonne mémoire : “l’année dernière on avait répondu présent à ce rendez-vous”. Mais le talonneur n’oublie pas que le seul déplacement de la Section cette année s’est soldé par 40 points dans la musette (défaite à Montpellier 43-22).

Pau est donc encore conscient de sa fragilité. Un groupe fébrile ? Malik Hamadache préfère parler d’équipe “encore en construction”. Attention tout de même : les Palois y sont certes habitués, mais les supporters vert et blanc, eux, n’ont pas envie de voir le chantier prendre du retard.

Par Pierre Bergot

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0