Icon Sport

Castres plonge le LOU en plein doute

Castres plonge le LOU en plein doute

Le 21/12/2019 à 17:41Mis à jour Le 21/12/2019 à 18:02

TOP 14 - Alors que le stade Pierre-Fabre a rendu un vibrant hommage à Ibrahim Diarra, le CO a en plus décroché un succès bonifié (29-12) face à un LOU une nouvelle fois méconnaissable. Castres se donne ainsi de l’air.

Si une coupure de courant a fait durer le plaisir à Castres ce samedi après-midi, elle n’a pas permis de prolonger le suspens d’un match qui a très rapidement laissé deviner son issue et qui s’est terminé dans l’obscurité quasi totale. Comme à Montpellier, Lyon est passé à côté de son sujet. Le leader s’est montré beaucoup trop indiscipliné pour espérer, et enchaine donc une sixième défaite en huit matchs, toutes compétitions confondues. Inquiétant.

Inquiétant car le LOU n’a jamais donné l’impression de pouvoir mettre véritablement son adversaire en difficulté, si ce n’est dans les ultimes instants d’une rencontré déjà pliée. Seules quatre pénalités de Charlie Ngatai (13e) et Jonathan Wisniewski (49e, 57e et 63e) ont maintenu un soupçon d’espoir, mais l’équipe de Pierre Mignoni ne pouvait espérer en étant autant indisciplinée, à l’image des cartons jaunes contre Hendrik Roodt (27e) et Josua Tuisova (40e+1).

Des Tarnais entreprenants et emballants

Le CO aura trouvé la faille à quatre reprises pour signer cette cinquième victoire dans leur saison. Geoffrey Palis a ouvert le bal sur un mouvement au large (8e), puis Thomas Combezou s’est ensuite extrait d’un ruck (40e+1). À la pause, le break n’était pas net (12-3) mais déjà perceptible. Ce n’était que partie remise, avec un Rory Kockott décisif dans un petit numéro sur le fermé (44e), tandis que Jody Jenneker terminait un ballon porté (73e).

Les Castrais n’ont certes pas tout réussi dans ce duel, avec pour preuve un Kockott parfois à la limite et exclu temporairement (48e), au même titre que Ludovic Radosavljevic en fin de duel (76e), mais c’était suffisant pour faire tomber le LOU pénalisé à 10 reprises rien que durant le premier acte. Les Tarnais ont parfaitement géré le vent pour se constituer une belle avance, avant de s’appuyer sur leur défense pour tenir ce qui est un précieux résultat.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés