Rugbyrama

La Ligue s'organise pour étudier tous les scénarios

La Ligue s'organise pour étudier tous les scénarios
Par AFP

Le 19/03/2020 à 08:00Mis à jour Le 19/03/2020 à 08:06

CORONAVIRUS - TOP 14 / PRO D2 - La Ligue nationale de rugby (LNR) et les présidents de clubs ont décidé mercredi de créer trois groupes de travail, en pleine pandémie de coronavirus, afin d'éviter un arrêt total de la saison de Top 14 qui couterait quelque 100 millions d'euros.

Les trente présidents de Top 14 et de Pro D2 vont s'organiser en trois groupes de travail, sportif, économique et réglementaire, pour amorcer une riposte face aux conséquences de la crise sanitaire, a appris l'AFP auprès de la LNR. Avec un chiffre en tête: si la saison ne pouvait reprendre, le manque à gagner se situerait entre 90 et 100 millions d'euros pour le Top 14. Le premier groupe envisagera tous les scénarios possibles concernant l'issue de la saison, stoppée après 17 journées sur 26 pour le Top 14. Si l'option la plus optimiste prévoit une reprise début mai, après un retour à l'entraînement mi-avril, elle semble très peu probable.

Une reprise plus tardive, début juin par exemple, pourrait engendrer des suppressions de journées, une modification de la phase finale ou une prolongation du championnat sur le mois de juillet. Le deuxième groupe analysera les répercussions économiques et étudiera les mesures d'accompagnement pour les clubs, qui ont tous acté officiellement la mise au chômage partiel de leurs joueurs. Le troisième groupe s'attachera à la régulation, à l'adaptation des statuts et règlements de la Ligue quant à la redistribution des droits télé, au plafond salarial ou à l'obligation d'avoir un certain nombre de joueurs issus des filières de formation (JIFF).

Chaque groupe sera composé de cinq présidents de Top 14, cinq de Pro D2 et d'un représentant de chaque syndicat : Provale (joueurs), Tech XV (entraîneurs) et Union des clubs professionnels de rugby (présidents). Un tirage au sort doit décider de la composition de chaque groupe en respectant l'équité sportive et les intérêts de tous, en évitant, par exemple, que Bordeaux-Bègles et Lyon, premier et deuxième du Top 14 au moment de l'interruption, ne se retrouvent dans le même groupe.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés