Icon Sport

Liebenberg : “C’est tout ou rien”

Liebenberg : “C’est tout ou rien”

Le 24/05/2019 à 16:01

TOP 14 - Le flanker sud-africain sait toute l’importance que revêt la réception de Bordeaux-Bègles pour une qualification en barrage. Les Rochelais devront l’emporter avec le bonus offensif, tout en espérant un résultat en leur faveur sur les autres terrains pour figurer dans les six. Mais il n’en a pas été question cette semaine chez les Jaune et Noir, concentrés sur leur propre sort.

Rugbyrama : Wiaan, qu’est-ce qui occupe les esprits du groupe avant la venue de Bordeaux, samedi ?

Wiaan Liebenberg : Il faut prendre le bonus et ne rien attendre des autres équipes. Et contre Bordeaux, ce sera compliqué. D’un côté, on peut dire qu’ils sont morts, ils n’ont plus rien à jouer mais par ailleurs, il leur reste de la fierté. Ils ne viennent pas ici avec la tête aux vacances. Ils vont vraiment venir ici pour nous ennuyer. Ils ont des qualités, et c’est une équipe qui pouvait se qualifier. Il faudra être patient. Ils peuvent se dire qu’ils auraient dû être, eux aussi, en quart, ils peuvent nous le montrer ! C’est ça qui complique les choses.

Ce match va décider de la suite ou non de votre saison !

W. L. : Oui, c’est ce que l’on s’est dit. C’est tout ou rien. Nous devons aller chercher le bonus et ce ne sera pas facile. Si Montpellier prend cinq points tout comme nous, le MHR sera qualifié mais je préfère m’occuper de ce que je peux faire.

Vous croyez Montpellier capable d’un tel coup à Clermont ?

W. L. : Je ne pense pas même si ce que l’on vit dans le Top 14, c’est que ça n’est jamais impossible. Mais comme Clermont ne joue pas le quart, je pense qu’ils vont aligner leur meilleure équipe. Je pense aussi qu’ils ont beaucoup de fierté et ils ne sont pas seconds du championnat pour rien.

Top 14 - Wiaan Liebenberg (Montpellier)

Top 14 - Wiaan Liebenberg (Montpellier)Icon Sport

En tant qu’ancien joueur du MHR, ça vous fait quoi d’être à la lutte avec eux ?

W. L. : C’est bizarre. J’aurai préféré que ce soit une autre équipe que celle avec qui j’ai commencé la saison. Je trouve cela ironique et c’est pour cette raison que je préfère que ce soit nous qui nous qualifions et pas Montpellier ! (sourire) Je pense que tous nos remplaçants seront sur leur portable en train de regarder les scores des autres matchs. Mais c’est d’abord à nous de faire le boulot et on verra les autres scores à la fin. Même pas à la mi-temps. Il faut se ficher des scores des autres équipes.

La Rochelle mérite-t-elle de finir dans les six premiers ?

W. L. : Cette année, c’était plutôt bizarre au classement. Il n’y a pas si longtemps nous étions genre troisième du classement puis nous avons perdu un match et nous sommes descendus à la 5e ou 6e place. C’est tellement serré que tu perds un match ou tu le gagnes, tu peux prendre trois places d’un coup, dans un sens comme dans l’autre. C’est ça qui m’a marqué cette saison. C’est pour cette raison que je dis qu’il ne faut pas trop compter sur les autres matchs, il faut se concentrer sur nous.

Quelle est l’ambiance depuis le début de semaine ?

W. L. : Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est que nous nous sommes concentrés sur Bordeaux pour gagner avec le bonus. On sait très bien que Castres peut faire un match merveilleux ou Toulon un truc là-bas mais ça ne nous intéresse pas. Nous restons concentrés sur nous parce que ça peut bien arriver que les autres équipes fassent le travail et nous, nous pouvons passer à côté.

Une qualification encore indécise à la dernière journée, vous avez déjà connu ça dans votre carrière ?

W. L. : Non, pour moi, c’est la première fois. Mais les joueurs m’ont dit que l’an passé, ça avait été plutôt chaud lors de la dernière journée après le match contre Paris (dans l’attente des autres scores). C’est une expérience bizarre. Mais au final, ça reste un match et il y a tout à jouer. Mais les joueurs qui étaient là, l’an passé, se souviennent de ce match. En début de saison, les joueurs se sont donnés comme objectif la qualification pour les phases finales car ils ont été marqués par cet épisode et ça leur a donné la motivation de ne pas se rater cette année.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0