Icon Sport

UBB : trois matchs qui vont compter

UBB : trois matchs qui vont compter

Le 12/03/2020 à 17:50Mis à jour Le 12/03/2020 à 17:51

TOP 14 - L'Union aborde la semaine prochaine, un cycle de 3 matchs qui s'avèrent cruciaux aussi bien pour le Top 14 que pour une qualification en demi-finale du Top 14.

"Deux bonnes semaines" : Christophe Urios se réjouissait à l'issue du match contre Castres, de l'issue de la rencontre dans un premier temps, mais aussi de ces 15 jours de préparation qui allait suivre. Car de vacances, il n'en a pas vraiment été question. Et cette semaine, les joueurs sont réunis en stage à La Teste, sur le Bassin d'Arcachon, loin du tumulte de l'extension du coronavirus. Pourtant, le Covid-19, pourrait bien chambouler la programmation et donc la préparation de 3 matchs cruciaux pour l'Union Bordeaux-Bègles. La première hypothèse, celle des matchs à huis-clos et la 2e, celle des matchs devant 1000 personnes, ne changera pas le calendrier et donc le rythme des entraînements.

La Rochelle : une revanche à prendre

Premier rendez-vous et non des moindres : retrouver La Rochelle dans un stade Marcel Deflandre qui sonnera creux. Et difficile de croire que le 81-12 de l'an dernier est oublié dans l'esprit des joueurs. Mahamadou Diaby évoquait d'ailleurs sur TV7 Bordeaux, un match "qu'on n'oublie pas". Cette lourde défaite, la plus grosse de l'histoire de l'Union, a pourtant eu, un effet positif : celui de la revanche que les joueurs bordelo-béglais ont voulu prendre, dès le début de championnat. Cet esprit de révolte constitue une des forces de l'Union. Et comme l'UBB voyage plutôt bien depuis quelque temps avec des victoires au Racing ou à Clermont, faire un résultat chez les Rochelais ne relèverait pas de l'utopie.

Montpellier à Chaban : conserver son invincibilité à domicile

Le 2e match qui suivra, normalement, sera contre Montpellier dans un stade Chaban-Delmas, lui aussi vide. Face à l'une des équipes les moins prolixes à l'extérieur, l'Union, invaincu à domicile, pourrait aussi, solder les comptes avec une équipe qui leur réussit peu. Il faut ainsi remonter au 23 septembre 2017, pour trouver trace d'une victoire des Grenats sur l'équipe héraultaise dirigée alors par Vern Cotter. Aussi, après avoir pris 2 points au MHR en septembre, en récolter au moins 4, serait du meilleur aloi dans la perspective du Top 6 et, bien sûr du top 2. Et aussi un excellent de se mesurer aux internationaux Haouas, Bouthier, Willemse, Ngandebe et Vincent. De quoi bien préparer la future rencontre...

Challenge Cup, le grand rendez-vous

Puis viendra l'heure de la Challenge Cup. Christophe Urios est fier de ce premier match européen printanier pour l'UBB : "Je le dis encore une fois, la seule chose que l'on a fait d'exceptionnel dans la saison, c'est de se qualifier pour un quart de finale de la Coupe d'Europe. Ca, c'est clair, puisqu'on ne l'avait jamais fait." Le samedi 4 avril, l'UBB sera présente pour la première fois dans un quart de finale européen contre Edimbourg. Et le club girondin comptait bien en faire une grande fête populaire. À 1000 personnes ou à huis-clos, la rencontre n'aura pas le même retentissement. Par contre, l'enjeu sportif demeure. Les subtilités des règlements de qualification ont fait que l'Union retrouvera une équipe écossaise déjà rencontrée en phase de poule.

Le match nul rapporté d'Ecosse et la victoire à Chaban, 32-17 pourrait rassurer plus d'un entraîneur. Ce n'est certainement pas le cas de Christophe Urios. D'abord, parce que l'équipe écossaise aura pu récupérer une bonne partie de ses internationaux, comme le talonneur Stuart Mac Innaly, le 3e ligne Jamie Ritchie, et bien d'autres. Laurent Marti parlait lui de "la moitié de l'équipe d'Écosse". L'UBB, elle, aura récupéré ses bleus, Jefferson Poirot, Matthieu Jalibert et son 3e ligne international géorgien Beka Gorgadze. De quoi faire tourner un peu plus l'effectif sur ces 3 matchs et conserver un maximum de fraicheur à l'approche de ce match couperet.

L'hypothèse du report

Si la LNR choisit dans les jours à venir, de reporter les matchs après le 15 avril, la donne ne sera pas la même. Dans ce cas, des rencontres en semaine seraient programmées pour rattraper le retard. L'UBB qui fait tourner son effectif, depuis quasiment le début du Top 14, pourrait s'adapter assez facilement à cette nouvelle donne. Pour rappel, le staff avait procédé à 7 changements pour le match contre Castres par rapport à la feuille de match de Clermont, qui elle comptait déjà 5 changements par rapport à celle du match contre Lyon. Avec peu de blessés (Cazeaux, Dufour, Paiva), une gestion au long cours de l'effectif, le retour des internationaux, l'Union est prête pour ce type de championnat bien resserré.

Dans ce Top 14 que l'équipe girondine maitrise avec 8 points d'avance sur son dauphin, Lyon et 20 sur le 6e, l'épisode du Covid-19, change les données. Par contre, une chose est sûre : l'UBB qui a beaucoup gâché, ces dernières années dans la dernière ligne droite, ne devrait pas avoir de problème de mémoire. Et s'ils en étaient besoin, comptez bien sur Christophe Urios pour leur rappeler leurs fins de championnat et sa fin avec Castres ...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés