Icon Sport

Avec émotion, Toulon soigne sa dernière à Mayol

Avec émotion, Toulon soigne sa dernière à Mayol

Le 19/05/2019 à 23:03Mis à jour Le 19/05/2019 à 23:31

TOP 14 - Pour sa dernière de la saison à domicile, dans un match sans enjeux, le RCT s'est imposé contre Clermont (32-11) et a offert une victoire de prestige à ses nombreux partants (Chiocci, Guirado, Bastareaud notamment). Les Varois ont pu s'appuyer sur des réalisations de Pietersen, Webb, Isa et Nakosi au cours d'une rencontre marquée par une très forte indiscipline.

Si les matchs entre le RCT et l’ASM sont devenus au fil du temps des rendez-vous à ne pas manquer, celui-ci n’avait cependant pas trop d’intérêt sur le plan comptable. Néanmoins, les acteurs du match se sont efforcés – parfois malgré eux – de rendre la soirée intéressante pour finalement accoucher d’un match marqué par une certaine émotion. Car les sorties de Guilhem Guirado puis de Mathieu Bastareaud ont été accompagnées d’une véritable émotion et d’un bel hommage de Mayol à deux joueurs qui ont marqué l’histoire de Toulon.

Les Toulonnais voulaient faire le nécessaire pour soigner le départ de ces deux monuments ainsi que de tous les joueurs amenés à quitter la Rade dans les prochaines semaines. Et le point de bonus offensif arraché après la sirène est venu récompenser cette belle envie, avec cet essai en première main de Filipo Nakosi suite à une pénalité rapidement jouée par Rhys Webb (80’+3). Avant cela, l’on notera surtout que les deux formations ont fait preuve de beaucoup de déchet, avec des difficultés sur leurs différents lancements durant 80 minutes.

Un carton et des cartons

Le score final est assez large, avec des Varois décisifs à trois autres reprises tout en ayant sans cesse l’envie de jouer les coups à fond. Comme sur la réalisation de Nakosi, Rhys Webb fait par deux autres fois le choix de jouer vite une pénalité, permettant à JP Pietersen de montrer la voix (9’) et au demi de mêlée de terminer en solo (30’). Dans un autre registre, celui de la puissance après une touche, Facundo Isa participe à la prestation offensive (51’) venue rattraper les soucis entrevus dans le secteur de la mêlée durant tout le match.

L’on retiendra enfin ces cartons sortis par Vincent Blasco-Baqué. Le Clermontois Etienne Falgoux s’est souvenu qu’il encourrait une suspension en cas de biscotte supplémentaire au moment où il a plaqué un peu trop haut (51’), puis les joueurs se sont rappelés de la rivalité entre Varois et Jaunards avec une bagarre (54’) débouchant sur l’exclusion définitive de Romain Taofifenua et temporaire de Flip Van der Merwe. Tandis que Judicael Cancoriet (58’), Rhys Webb (69’) et George Moala (80’+2) ont aussi eu le droit à un "souvenir".

Tout ceci ferait presque oublier que l’ASM a bien essayé sur quelques éclairs, à l’image de l’interception de Fritz Lee débouchant sur l’essai de Rémy Grosso (20’), mais sa prestation contrastée en conquête avec une mêlée intéressante, comparée à son alignement défaillant, ne lui permet pas de tirer des enseignements intéressants dans le cadre de sa préparation à sa demi-finale. Le RCT sort logiquement victorieux pour sa dernière de la saison à Mayol, et l’on sent que l’après est déjà dans toutes les têtes avant l’ultime rendez-vous à Castres.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0