Icon Sport

Stade français : deux fessées et des doutes

Stade français : deux fessées et des doutes

Le 18/09/2019 à 15:57Mis à jour Le 18/09/2019 à 15:58

TOP 14 - Surclassé à Lyon puis à Bordeaux, le Stade français Paris a affiché un visage bien inquiétant lors de ses deux déplacements. De quoi nourrir un certain nombre d’interrogations…

Bien sûr, au niveau comptable, la situation du Stade français est loin d’être désespérée. Avec 5 points, soit le même nombre d’unités que Toulouse, champion de France en titre, ou bien encore le Castres Olympique, le club parisien est loin d’être largué. La 13ème place, elle, est un peu plus embarrassante. Mais plus encore que le classement, c’est bien l’état d’esprit affiché par les hommes de Heyneke Meyer lors de leurs déplacements à Lyon et à Bordeaux qui soulève de nombreuses interrogations.

Top 14 - Maxime Lucu (Bordeaux-Bègles) échappe aux défenseurs parisiens.

Top 14 - Maxime Lucu (Bordeaux-Bègles) échappe aux défenseurs parisiens.Icon Sport

Balayés par le LOU (43-9) puis l’UBB (52-3), deux équipes en forme en ce début de championnat, les Parisiens ont été spectateurs de leurs rencontres. "C'est un sentiment d'impuissance. Vous avez été spectateurs de ce match, on a été aussi spectateur de notre propre match. C'est à peu près le même scénario qu'à Lyon, avec de l'inconsistance, ça repose sur rien de solide" , reconnaissait à l’issue du match le demi de mêlée Clément Daguin.

Plus mauvaise défense du TOP 14

Alors qu’ils avaient affiché un visage conquérant la saison dernière à l’extérieur, en s’appuyant notamment sur une grosse défense, les Parisiens se retrouvent avec la plus mauvaise défense du championnat après quatre journées (150 points encaissés, N.D.L.R.). Ce constat est d’autant plus inquiétant que Heyneke Meyer, juste avant le début de la saison régulière, avait martelé vouloir "redonner une identité à Paris" avec une équipe qui ne lâche rien. Si le technicien sud-africain n’hésite pas à faire débuter de jeunes joueurs à l’instar d’Adrien Lapègue (20 ans) ou Charlie Francoz (21 ans), un collectif a semble-t-il du mal à éclore.

Match Amical - Adrien Lapegue (Stade français) lors du match contre Bayonne (Crédit Photo : Pablo Ordas)

Match Amical - Adrien Lapegue (Stade français) lors du match contre Bayonne (Crédit Photo : Pablo Ordas)Midi Olympique

Clermont, Castres, Toulon et le Racing 92 au programme…

En attendant le retour des internationaux retenus actuellement pour disputer la Coupe du monde au Japon (Gaël Fickou, Paul Gabrillagues, Pablo Matera, Nicolas Sanchez), les Parisiens devront rapidement rebondir lors du prochain bloc de cinq matches où ils retrouveront Clermont, Castres, Toulon et le Racing 92. Sans oublier un déplacement à Agen où ils seront attendus par l’ancien entraîneur du Stade français Christophe Laussucq. Pour l’heure, cette situation ne fait que réveiller les derniers mois où le licenciement de Djibril Camara, le départ surprise de Sergio Parisse et le contrôle positif de Hendre Stassen ont fragilisé le club. Et les semaines suivantes pourraient un peu plus déstabiliser les coéquipiers de Yoann Maestri.

Patricot et Grobon menacés ?

Selon les informations de Midi Olympique, le président Hubert Patricot et son directeur général Fabien Grobon, jugés responsables en grande partie de cette situation, seraient sérieusement menacés par le Docteur Wild. Autant dire que le Stade français est loin encore de la sérénité nécessaire pour viser le haut du classement.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0