Icon Sport

Top 14 - Stade Français : comment vivre sans Gaël Fickou ?

Stade Français : comment vivre sans Fickou ?

Le 02/11/2018 à 14:56

TOP 14 - Alors que les internationaux sont actuellement retenus pour les tests de novembre, le Stade Français Paris se voit privé de son atout maître du début de saison : le trois-quarts centre Gaël Fickou.

Personne n’est irremplaçable, enfin presque. Demandez aux supporters parisiens, beaucoup vous diront que la période qui s’annonce les inquiète un chouïa. "C’est maintenant qu’on va voir si ce groupe a vraiment des ressources, si notre effectif est à la hauteur pour aller chercher les phases finales", nous confie l’un des fidèles de Jean-Bouin à l’issue d’un entraînement ouvert au public. Dauphin de l’ASM Clermont Auvergne, le Stade Français Paris a parfaitement rebondi contre Montpellier (25-20) après une parenthèse européenne ponctuée de deux revers.

Le centre de formation à l’épreuve du TOP 14

Le mois de novembre s’avance néanmoins avec son lot d’incertitudes. Et Paris s’est souvent pris les pieds dans le tapis des doublons. Privés de ses internationaux, certes comme de nombreux clubs du TOP 14, les Parisiens pourraient malgré tout être davantage impactés que d’autres lors des deux prochaines rencontres : Lyon et La Rochelle. Deux rencontres où les absences du capitaine Yoann Maestri et, surtout, de Gaël Fickou risquent de se faire lourdement sentir. Auteur de 6 essais en 7 titularisations, Fickou est plus que jamais le symbole du renouveau parisien et son impact sur le collectif de l’équipe est déterminant match après match.

Top 14 - Gaël Fickou (Stade français) contre Bordeaux

Top 14 - Gaël Fickou (Stade français) contre BordeauxIcon Sport

" On se dit qu’on peut aller faire quelque chose partout. Il faut juste lâcher les chevaux"

Alors que faire ? Cette éclipse internationale permettra de mettre à l’épreuve la philosophie de Heyneke Meyer, soucieux d’impliquer de jeunes joueurs du centre de formation. Après Ryan Chapuis, déjà bien installé en troisième-ligne, ou bien encore le centre Julien Delbouis, Lester Etien devrait faire à son tour sa première apparition sous les couleurs parisiennes face au Lou.

"Sur les quelques minutes où on a la chance de jouer, il faut être au niveau, insiste le trois-quarts centre de 23 ans qui a passé quatre saisons à Massy. Je suis proche de Fickou et Danty. Ils me disent tout le temps ‘ton tour va arriver, ne lâche pas.’ C’est motivant d’entendre ça de la part de tels joueurs. J’accepte toutes les critiques, tous les conseils, ça peut que me faire progresser. Même si on n’est pas international, on a quelque chose à saisir. Il n’y a pas de complexe d’infériorité à avoir. Il faut se dire que tout le monde est au même niveau."

Déjà 3 victoires à l’extérieur

Avant de se déplacer à Lyon, les joueurs parisiens ne semblent donc pas plus affectés que cela par la perte de leurs coéquipiers internationaux. Paris foulera ainsi la pelouse du Matmut Stadium sans complexe. "On est allé gagner pas mal de matchs à l’extérieur le dimanche (Pau et Castres, NDLR). On ne se prend pas trop la tête, souligne Lester Etien. Il y a une nouvelle dynamique au sein du club, ça se sent. On se dit qu’on peut aller faire quelque chose partout. On a l’équipe pour. Il faut juste lâcher les chevaux." Et laisser l’insouciance de la jeunesse parisienne faire le reste…

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0