Icon Sport

Top 14 - Rory Teague (Bordeaux) : "Cent pour cent d'engagement !"

Teague : "Cent pour cent d'engagement !"

Le 22/09/2018 à 18:30Mis à jour Le 22/09/2018 à 18:44

TOP 14 - Le manageur de l'UBB savourait évidemment cette deuxième victoire de son équipe à domicile face au leader invaincu. Le 23-19 face à Clermont a soulagé tout un stade et tout un club, un peu secoué par trois derniers matchs tristounets. L'UBB a d'abord eu la main sur la rencontre avant de résister héroïquement.

Rugbyrama : Frank Azéma a rendu hommage à votre agressivité. Qu'en pensez-vous ?

Rory Teague : Oui, on peut parler de notre défense si vous voulez, elle a été déterminante. Joe Worsley a fait un énorme boulot pour préparer l'équipe. Nous avons réussi à faire mal à l'adversaire à plusieurs reprises, je pense que Clermont s'est souvent retrouvé sous pression.

Pau avait craqué en fin de match contre Clermont après avoir mené au score. Vous, vous avez tenu. Pourquoi ?

R.T. : Oui, à croire que nous avons travaillé notre force de caractère. On ne pouvait pas travailler tous les domaines pour les quatre premiers matchs. Je ne dirais pas que tout fut parfait aujourd'hui, mais je dois dire que je suis très heureux de ce qu'on fait mes joueurs avec cent pour cent d'engagement.

Est-ce le match référence depuis que vous entraînez cette équipe ?

R.T. : Disons que c'est un match important avec tout ce qui a été dit cette semaines. Il y avait une certaine pression. Mais franchement, ce fut facile pour le staff de préparer l'équipe. Les médias ont fait le discours à notre place et les joueurs ont voulu montrer à tout le monde et surtout au public qu'ils voulaient aller le plus loin possible.

Vouliez-vous vraiment prouver quelque-chose cet après-midi ?

R.T. : Nous avons toujours envie de prouver chaque jour, même à l'entraînement. C'est la culture que nous mettons en place. En plus, les joueurs sont très proches les uns des autres. Il n'y a aucun problème dans le vestiaire.

Votre équipe a réussi à infliger un 10-0 à Clermont en jouant à quatorze contre quinze …. Une satisfaction ?

R.T. : Oui (sourire), ça a fait peut-être mal à Broke James de voir que nous avons marqué dix points sans lui. Mais je pense que ce fut le signe de notre caractère. Notre volonté de faire mal à l'adversaire chaque fois que nous possédons le ballon. Mais vous ne m'avez pas posé de questions sur les dix premières quinze minutes du match. Nous avons fait du jeu, non ?

Contenus sponsorisés
0
0