Icon Sport

Clermont : Quatre bonnes raisons de faire plier Montpellier

Clermont : Quatre bonnes raisons de faire plier Montpellier

Le 23/05/2019 à 15:04Mis à jour Le 23/05/2019 à 15:05

TOP 14 - Déjà qualifiés pour les demi-finales, les Clermontois ont envie de battre Montpellier, leur bête noire au Michelin. A plus d’un titre.

Rester invaincu au Michelin face à sa bête noire

"La motivation est toute trouvée, il faut défendre le Michelin et rester invincible." Michael Simutoga, le pilier droit va droit au but : la défense de la citadelle imprenable cette saison sera l’objectif premier des Auvergnats. Le Stade toulousain comme le Racing 92 sont passés très près de l’emporter mais l’ASM a réussi a préservé son invincibilité en partageant les points. Contre Montpellier, il faudra mettre un dernier coup de collier dans un stade à guichets fermés face à la bande à Vern Cotter. Un objectif plus difficile encore quand on regarde les dernières performances du MHR en Auvergne, bête noire de l’ASM avec 4 victoires sur les 4 dernières saisons. "On en a aussi parlé entre nous avouait Damien Chouly. C’est une raison de plus pour bien préparer ce match."

Top 14 - Morgan Parra (Clermont) contre Montpellier

Top 14 - Morgan Parra (Clermont) contre MontpellierIcon Sport

Chaque défaite a été âpre (3 bonus défensifs pour l’ASM), et dans un contexte différent. "Chaque match a son histoire rappelait Benjamin Kayser. Nous avons gagné là-bas cette saison même si cela n’efface pas grand-chose, nous avons aussi accroché cette équipe l’an dernier dans une saison très difficile. Ce n’est pas particulièrement une bête noire mais les statistiques sont en leur faveur. Mais chaque saison tout recommence à zéro et c’est le cas pour nous." Avant cette passe de quatre, le MHR ne s’était jamais imposé au Michelin.

Offrir une belle sortie aux partants

Kayser, Chouly, Lamerat, Simutoga, Fernandez, Van der Merwe, Kolelishvili… l’ASM va dire au revoir à une sacrée brochette de joueurs. Et le groupe voudra faire le job pour leur offrir une (première) belle sortie devant la Yellow Army. "Qu’ils soient sur le terrain ou pas, c’est important de partager ça de manière très forte avec les joueurs et le public" rappelait Franck Azéma. Et comme chaque année il y aura de l’émotion. A transformer en énergie constructive. "Pour l’instant je ne ressens pas trop cette émotion car j’ai envie de voir plus loin que ça car la saison n’est pas finie rappelle Chouly. Ce n’est pas comme l’an dernier où le dernier match à la maison était synonyme de fin de saison. Cela me fera drôle après en me disant que j’ai joué mon dernier match au Michelin avec ce maillot mais j’ai envie de voir deux matches plus loin avec une victoire si possible. C’est là que je me projette. "

" La Coupe d’Europe est bien terminée et les phases finales de Top 14 c’est ça : de la générosité, de l’intensité et du cœur. Contre Montpellier ce sera complètement le cas."

Sortir un gros de la course au Brennus

"Il y a beaucoup de raisons de se motiver pour ce match et la première, c’est la réception de Montpellier un concurrent direct qui vient jouer sa qualification chez-nous". Damien Chouly le sait, une équipe en pleine dynamique peut être un prétendant au Brennus. Et le troisième-ligne ne cache pas le fait de pouvoir éliminer un sérieux client. "Je le redis, si on peut les sortir on ne va pas s’en priver. Ils reviennent très forts, cela peut être un concurrent direct dans cette fin de saison et s’ils se qualifient, c’est un prétendant au titre. A l’heure actuelle, ils sont plus en forme que La Rochelle. Ils peuvent refaire le coup du CO l’an dernier mais chaque chose en son temps. L’objectif c’est de battre le MHR."

Ce sentiment n’est pas forcément partagé au moment d’accueillir une équipe qui reste sur 7 victoires lors des 8 dernières rencontres. Clermont se refuse de devenir "l’arbitre de ce championnat" pour reprendre les propos de Benjamin Kayser. "On ne décide pas qui se qualifie ou pas, on se concentre sur nous reprend le talonneur. On n’est pas plus Rochelais que Montpelliérain ou qui que ce soit, on est seulement là pour gagner à domicile car on est dans notre trajectoire à nous."

Dernière répétition avant Bordeaux

Après sa pâle copie rendue contre Toulon, l’ASM doit retrouver le fil de son rugby avant sa demi-finale. "Cela a été le fil conducteur cette semaine, l’important c’est le contenu que nous voulons mettre dans ce match explique Chouly. On est reparti très déçus de Mayol, avec cette bouillie de rugby. Tout le monde est studieux et a envie de monter son niveau. C’est la dernière répétition avant la demi-finale." L’avant Challenge Cup a été bien géré, maintenant il faut gérer l’après en retournant au charbon. "Il faut continuer à gagner et continuer à se faire plaisir déclarait Kayser. Toulon est une déception mais une chose est sûre : nous sommes de retour dans le Top 14. C’est rucks, ballons portés, mêlées, conquête, arbitrage différent… Au moins on a remis les pieds dedans et on s’est rendu compte que la Coupe d’Europe était bien terminée et que les phases finales de Top 14 c’était ça : de la générosité, de l’intensité et du cœur avec un arbitrage qui peut être un peu spécial de temps en temps. Contre Montpellier ce sera le cas complètement."

Contre le MHR, meilleure défense du championnat à l’extérieur et son pack très dense, Clermont sera servi." Ce match est très important confirme Kayser. Cette saison, on ne s’est pas mis de pression entre-nous durant les semaines mais quand le groupe décide de s’allumer, il s’allume. Contre le MHR il faut le faire. On est qualifié directement pour les demi-finales c’est une chance énorme mais rien de tel qu’une énorme opposition pour nous garder dedans. Car si nous doutons un peu de cette intensité contre des équipes comme le LOU, La Rochelle ou Montpellier dans quinze jours on ne sera pas invités. Rien de tel que de garder ce rythme, ce stress et cette tension qui arrive dans les derniers matches. Il n’y a plus de calcul à faire, tout le monde doit avoir le pied au plancher et feu ! " L’ASM compte bien offrir un vrai feu d’artifice à son public et aux joueurs qui quittent le club. Tout en préservant cette flamme qui anime l’équipe le plus longtemps possible.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0