Icon Sport

Picamoles : "On méritait beaucoup mieux"

Picamoles : "On méritait beaucoup mieux"

Le 15/04/2019 à 14:48

TOP 14 - Le MHR s’est incliné sur le fil à Paris La Défense Arena (26-25). Une défaite au goût amer pour son capitaine Louis Picamoles, qui voit les chances de qualification pour les phases finales s’amenuiser.

Rugbyrama : Quel sentiment vous habite après être passé si près d’une victoire aussi importante ?

Louis Picamoles : C’est une grosse déception car on méritait beaucoup mieux au vu de l’investissement, de ce qu’on a proposé et de l’engagement qu’on y a mis. Malheureusement, et c’est récurrent cette saison, on a du mal à gérer les fins de mi-temps. On est indiscipliné, on prend deux cartons jaunes et dans la foulée des essais qui les font basculer les deux fois un point devant nous. C’est frustrant et rageant car on s’est donné les moyens de gagner et cela nous aurait totalement relancé dans la course aux phases finales. Avec un point pris, on verra bien mais c’est sûr que cela nous complique la tâche.

Votre équipe a été pénalisée à seize reprises…

L.P. : Comme je l’ai dit, on est moins agressif dans ces fins de mi-temps et forcément, avec autant de pénalité contre nous, à l’extérieur, c’est difficile de gagner. Malgré cela, on échoue qu’à un point. Mais c’est sûr que si on enlève sept pénalités, ce n’est plus le même match.

Ces fins de mi-temps semblent difficiles à digérer…

L.P. : Oui car on avait le match en main à la fin de la première et il y a ce petit en-avant qui coûte cher car derrière, on concède des pénalités, un carton jaune et un essai. Puis, en fin de deuxième mi-temps, c’est une touche qui n’est pas trouvée sur pénalité, on subit un peu, encore de l’indiscipline et rebelotte, carton jaune et essai derrière. On se punit tout seul avec nos propres erreurs.

" Tout va très vite dans ce Top 14 et on est encore en vie"

Le MHR serait tout de même mieux classé aujourd’hui s’il avait montré tout au long de la saison le même visage que ce dimanche…

L.P. : Oui, c’est une certitude. On sait aussi qu’au moment où le bateau tanguait fort et que beaucoup de choses étaient dites sur nous, si on ne s’était pas resserré comme on l’a fait et si on n’avait pas pu compter les uns sur les autres, on ne serait pas où on en est aujourd’hui non plus et on n’aurait pas été en mesure de produire ce type de performance chez une équipe comme le Racing. On va donc continuer de construire là-dessus.

Croyez-vous encore au top 6 ?

L.P. : On ne s’était jamais trop projeté sur la qualification car on savait qu’on était loin. Je sais aussi que mon discours serait sûrement un peu différent aussi si on avait pris quatre points ce dimanche. On en a un, ce qui n’est déjà pas si mal. On va donc continuer à avancer, travailler et progresser comme on le fait depuis deux mois. On verra bien ce qu’il peut se passer. Tout va très vite dans ce Top 14 et on est encore en vie. Comme ça l’était avant ce match et depuis un moment déjà, ce sera compliqué. On essaiera de s’accrocher et voir ce qu’il peut en sortir. On part de tellement loin… On fera les comptes à la fin.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0