Icon Sport

L’antisèche : Toulouse, la victoire la plus folle

L’antisèche : Toulouse, la victoire la plus folle
Par Rugbyrama

Le 14/04/2019 à 20:27Mis à jour Le 14/04/2019 à 23:30

TOP 14 - C’était le choc de cette 22ème journée. Toulouse recevait Clermont au Stadium pour la lutte à la première place. Dans un match complètement fou les deux équipes se sont rendu coup pour coup jusqu’à la victoire de Toulouse dans les dernières minutes (47-44). Le match sera entaché de trois cartons jaunes pour plaquages hauts.

Le match

C’était un match entre les deux favoris à la victoire finale en Top 14. La partie sera très disputée de la première à la dernière minute. L’essai de Damien Penaud (37e) répondait à celui de Sofiane Guitoune (13e) tandis que Greg Laidlaw réussissait, à l’instar de Thomas Ramos toutes ses pénalités en première période. Le score à la mi-temps était de 16 à 16, preuve d’un match très tendu. Au retour des vestiaires, tout devient complètement fou de tous les côtés. Les petites erreurs de mains de la première période sont gommées ou presque et on fait face à une orgie d’essais. Quatre essais en plus pour chaque équipe. Cheslin Kolbe (46e), Romain Ntamack (71e), Richie Gray (59e) et Sofiane Guitoune (77e), pour le Stade toulousain. Damian Penaud par trois fois (37e, 62e, 65e) et Peceli Yato (49e) pour l’ASM.

À noter dans ce match les cartons jaunes de Kaino (49e) pour obstruction sur un joueur Clermontois, de Tekori (69e) et Lee (72e) pour des plaquages hauts dangereux. L’image de ce match sera la sortie sur civière du talonneur clermontois Beheregaray suite à la charge très violente de Tekori au niveau de la tête.

Le fait du match : Poite adapte la règle sur le carton jaune de Tekori

La rencontre aura été d’une grande intensité comme le prouve le score à la fin du match. Qui dit jeu dit plaquage et dit augmentation du risque de faute. Aujourd’hui trois joueurs feront une pause de 10 minutes sur le banc suite à des cartons jaunes Kaino (49e), Tekori (69e) et Lee (72e). Sur le plaquage de Tekori le talonneur de Clermont vient s’empaler sur l’épaule du deuxième ligne Toulousain. Ce qui causera la perte de connaissance de Yohan Beheregaray et sa sortie sur civière.

Alors que tout le stade semble se faire à l’idée que le carton rouge va être sorti, Romain Poite adapte la règle et ne sort que le carton jaune. Il prend en compte que Iosefa Tekori se baisse au possible et plaque avec le bras. Ce qui permet au joueur de ne pas être sanctionné pour la suite de sa saison. La question qui se pose alors c’est l’unité des décisions des arbitres sur ce genre de geste. Si sur cette action on peut comprendre la logique de l’arbitre, on ne peut que repenser au plaquage de Tuisova sur Pagès lors du match de Toulon face à Toulouse. Est-ce que tous les arbitres auraient donné la même sanction ?

Top 14 - Sofiane Guitoune (Toulouse) franchit la défense de Clermont

Top 14 - Sofiane Guitoune (Toulouse) franchit la défense de ClermontIcon Sport

Sur le carton de Fritz Lee, coupable d’un plaquage haut, là aussi la question se pose. Le geste n’est pas violent, bien que la faute y soit. Monsieur Poite directement la main à la poche pour sortir la sanction. Tout devient flou quant à savoir si les cartons sont de la bonne couleur, et si le geste mérite une telle punition. Tantôt trop clémentes, tantôt trop dures, les décisions, toujours soumises à l’appréciation de l’arbitre, sont à chaque fois soumises à l’interrogation des équipes en présence. Est-ce que le plaquage mérite cette peine ?

Les meilleurs : Penaud voit triple, Guitoune insaisissable, Gray impérial

Malgré la défaite, l’ailier de Clermont, Damian Penaud, réussira à passer l’en-but par trois fois. Il se nourrira des erreurs de main des Toulousains. Opportuniste sur cette action, il endossera le rôle de finisseur à merveille. Ce fut une très belle prestation qui répondait à celle de Sofiane Guitoune. Dans la lignée de sa saison XXL, le centre toulousain a énormément pesé sur la défense clermontoise. Il inscrira deux essais, récompensant les efforts de son équipe.

Richie Gray, auteur d’un essai aussi, aura été au four et au moulin. Très précieux en touche il chipera même le dernier lancé clermontois pour donner un énorme bol d’air à ses coéquipiers. Propre en défense et solide en attaque il aura posé beaucoup de problème à l’adverse du jour. On peut aussi souligner le match de Yato. Entré très tôt dans la partie (15e), il avancera comme à son habitude sur chacun de ses ballons, gagnant de précieux mètres. Son essai vient confirmer une grosse performance de sa part.

Les tweets

La Stats : quatre essais en 20 minutes

Dans ce match au sommet il y aura eu un énorme retournement de situation. Clermont avait une avance de dix points à 15 minutes du terme du match. Pourtant Toulouse va renverser la situation et remporter cette rencontre. En 20 minutes les deux équipes vont réussi à marquer pas moins de quatre essais par l’intermédiaire de de Penaud, Ntamack et Guitoune.

La décla :

" Sentiment partagé, je suis surtout déçu pour l’engagement qu’ont mis les joueurs sur le terrain. Les garçons ont montré de très belles choses. Je pense que l’on a montré une belle image du Rugby."

Franck Azéma partagera sa frustration à la conférence de presse. Il avouera être partagé entre l’amertume de la défaite et la satisfaction d’avoir vu son équipe proposé un beau rugby. Les Clermontois compteront jusqu’à 10 points d’avance avant de se faire passer devant dans les dernières minutes. Le rugby aujourd’hui a montré, il est vrai, une belle image avec une volonté de jeu très satisfaisante. Clermont enchaine un deuxième match sans victoire suite au match nul à domicile la semaine passée contre le Racing 92. Toulouse quant à eux prépare de la meilleure des façons sa future rencontre face au Leinster.

La question :

Ce match aura été témoin de nombreuses fautes sur les plaquages. Malheureusement on aura aussi vu plusieurs fois des joueurs exagérer une chute pour pousser l’arbitre à sanctionner le joueur fautif. On peut prendre l’exemple de Fofana qui se jette au sol après avoir percuté le capitaine Toulousain Kaino. Ce dernier écopera d’un carton jaune qui peut paraitre assez sévère. Le Clermontois Tim Nanai Williams passera du bon au moins bon. Mais surtout il n’aura pas eu la vie évidente face au deuxième ligne Arnold. L’ouvreur restera au sol un petit moment pour bien montrer à l’arbitre la faute qu’il venait de subir plutôt que de se relever rapidement.

On peut alors se demander si les joueurs n’auraient pas cette tendance à accentuer les chutes, voire certaines fois à faire du cinéma pour obliger l’arbitre à sortir un carton.

Les joueurs sont-ils de plus en plus à en rajouter pour obtenir une pénalité ou un carton ?

Sondage
14970 vote(s)
Oui
Non

Par Dylan Munoz

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0