Icon Sport

L’antisèche : le Racing chante sous la pluie

L’antisèche : le Racing chante sous la pluie
Par Rugbyrama

Le 05/12/2020 à 17:52Mis à jour Le 05/12/2020 à 17:56

TOP 14 - Le Racing 92 a réalisé l’un des gros coups du week-end en s’imposnat 17-12 sur la pelouse de Chaban-Delams. Une victoire qui s’est dessinée à la soixante-quinzième minute grâce à un essai signé Teddy Thomas. Avec ces quatre points, les Racingmen sont provisoirement deuxièmes du championnat.

Le résumé : des jeux au pied par dizaines et un exploit personnel

Les amateurs de grands coups de pied et de mêlées se sont régalés ce samedi après-midi. Sous un déluge en première période, les deux formations, connues pour leur envie de joueur ont dû revoir leur copie pour exister dans de telles conditions. Résultat : pas de grandes envolées mais un rugby minimaliste à en faire râler plus d’un. Un duel de buteurs entre Benjamin Botica et Maxime Machenaud, pour un score de 12-12 à dix minutes du coup de sifflet final.

Il a fallu attendre une touche anodine pour que Teddy Iribaren, rentré quelques minutes plus tôt, tente un petit côté avec Teddy Thomas. Une action de classe entre les deux hommes qui offre aux Franciliens les quatre points et une victoire de prestige sur le terrain de l’UBB. Les Bordelais, qui après avoir arraché deux succès dans les dernières secondes, doivent cette fois céder dans les dernières minutes. Les hommes de Christophe Urios doivent se contenter d’un bonus défensif.

Le joueur : Teddy Thomas et sa "spéciale"

On l’adore ou on le déteste, mais force est de constater que Teddy Thomas est un incroyable finisseur. Sur cette rencontre, l’ailier international a dû se contenter de quelques miettes pendant soixante-quinze minutes. L’ancien biarrot attendait tout simplement son heure.

Cinq minutes avant le coup de sifflet final, Thomas voit pour la première fois de l’après-midi son aile dégarnie. Le reste, c’est du talent pur. Un petit coup de pied par dessus pour effacer Ben Lam et l’en-but s’offre à lui. Un essai à quatre points pour le Racing 92 et qui rappelle celui inscrit il y a quelques semaines par ce même Teddy Thomas face au pays de Galles avec les Bleus.

Teddy Thomas (Racing 92) qui aplatit son essai face à Bordeaux.

Teddy Thomas (Racing 92) qui aplatit son essai face à Bordeaux.Icon Sport

Le fait : Dweba, entrée mitigée

C’est bien connu, dans des matchs serrés comme celui-ci, la conquête est d’une importance capitale. Entré au cours de la seconde période, Joseph Dweba a connu toutes le difficultés du monde avec son alignement. Pas moins de quatre touches perdues dans la dernière demi-heure, c’en était bien trop pour pouvoir mettre en danger la défense bien organisée des Racingmen.

Loin de nous l’idée de désigner le talonneur sud-africain comme principal responsable de la défaite des Bordelais, mais ce samedi après-midi, les munitions perdues en touche ont eu des conséquences plus grandes que les précédents week-ends.

La question : l’UBB a t-elle déjoué en abusant du jeu au pied ?

Depuis deux saisons, Bordeaux-Bègles est connu pour sa faculté à jouer tous les ballons et à prendre à revers ses adversaires grâce à sa vitesse d’exécution. Lors de cette rencontre, les Bordelais ont choisi de jouer l’occupation. Une stratégie défaillante au final, que regrettait au micro de Canal +, le centre Rémi Lamerat. Malgré des conditions difficiles, l’UBB aurait-elle dû plus tenter pour éviter de se faire punir sur la fin? Facile à dire après le coup de sifflet final… On vous laisse vous faire votre avis.

L'UBB a t-elle déjoué en abusant du jeu au pied ?

Sondage
1275 vote(s)
Oui, les Bordelais n'ont pas assez tenté pour s'imposer.
Non, les conditions étaient trop compliquées pour jouer.
Maxime Lucu (Bordeaux) joue au pied face au Racing 92.

Maxime Lucu (Bordeaux) joue au pied face au Racing 92.Icon Sport

Contenus sponsorisés