Icon Sport

Lambey - Willemse : le choc des "comètes"

Lambey - Willemse : le choc des "comètes"

Le 01/06/2019 à 13:03Mis à jour Le 01/06/2019 à 13:15

Top 14 - Félix Lambey (Lyon) vs Paul Willemse (Montpellier) Ils sont si différents et partagent pourtant une discrétion et une adoration du combat communes. Deux avants qui auront des rôles clés à jouer dans des registres opposés aujourd’hui à Gerland (17h). Un barrage électrique entre le Lou et le MHR qui promet d’être très accroché, à l’instar de ce duel.

La puissance face à la vitesse. Rugbystiquement parlant, Paul Willemse (25 ans, 2,01m et 133kg) et Félix Lambey (1,96m et 106kg) sont aux antipodes. Le Sud-Africain le reconnaît : "C’est un bon joueur qui a un profil très particulier puisqu’il est capable d’évoluer en deuxième comme en troisième ligne. Il travaille très dur sur le terrain, est à la fois capable de faire beaucoup de plaquages et d’être dangereux ballon en main. C’est vraiment un bon joueur et je le respecte. Après, c’est mon contraire. Moi je suis plus concentré sur le combat, les plaquages (6e du Top14, NDLR), les rucks (15 bannons gagnés), la défense… Il n’y a pas beaucoup de gens qui voient ça, c’est dur ! Après, je pense que nous avons aussi des profils très complémentaires." Deux jeunes talents, aujourd’hui en concurrence directe en équipe de France pour décrocher un ticket au mondial japonais, qui pourraient donc avoir un avenir commun sous le maillot frappé du coq dans un futur proche.

Willemse, le ruck-destructeur

Avant cela, ils s’affronteront cette après-midi à Gerland et leur duel à distance promet de faire des étincelles. Dans des secteurs clés de ce barrage selon Lambey : "Evidemment que j’ai envie que le pack lyonnais prenne l’ascendant sur celui de Montpellier. Nous en sommes capables. Ce sera un beau défi car ils sont denses, forts en conquête et sur mauls. On a jamais eu une mauvaise mêlée, nous avons toujours été corrects dans ce secteur. Mais c’est vrai que sur la fin de saison, on a réussi à prendre un peu le dessus sur nos adversaires, notamment ce week-end à Grenoble. Ce sera un secteur très important samedi."

Top 14 - Paul Willemse (Montpellier) contre Pau

Top 14 - Paul Willemse (Montpellier) contre PauIcon Sport

Poutre de la mêlée du MHR, retrouvée depuis deux mois sous l’impulsion de Didier Sanchez, Willemse aura un rôle vital à tenir dans le travail de l’ombre. Au sol, sa mission sera de museler le redoutable tandem de plaqueur/gratteur, Liam Gill/ Deon Fourie, en multipliant les déblayages “piquants” dont il a le secret. Sur les premiers impacts, en défense comme en attaque, il devra gagner son duel de mammouths face Hendrik Roodt. Son meilleur ennemi avec lequel il a un “passif” grenoblois (altercation lors d’un entraînement lorsqu’il jouait ensemble au FCG). Et même si l’Héraultais avait déclaré que c’était de : "l’histoire ancienne à laquelle il (je) ne pensait plu" ; les retrouvailles entre les deux hommes ne sont jamais neutres… A l’image de l’impact de l’intéressé sur les mauls, autre secteur potentiellement décisif de cet affrontement. Dans son registre, il est le meilleur de l’hexagone.

Plus à l’aise dans le déplacement et la répétition des efforts cette saison, grâce à une perte de poids frôlant les dix kilos, Paul Willemse est en pleine mutation. Et il devra prouver face au Lou qu’il est capable de tenir le rythme quand le jeu s’accélère. Sa faiblesse actuellement rédhibitoire au niveau international…

Lambey le marathonien touche à tout

La qualité première de Félix Lambey. Son activité sur le pré est hallucinante et sa technique ballon en main est au-dessus de la moyenne pour un avant. Deuxième ligne moderne, coureur/sauteur, il est capable d’assurer la continuité du jeu de son équipe après lui grâce à des offloads. Son profil se rapproche de celui de Nicolas Van Rensburg, le patron de la touche héraultaise, qui sera lui opposé au maître des airs Julien Puricelli. Ce choc en haute altitude sera déterminant dans la conservation de la balle. Moins solide mais plus dynamique et explosif que Willemse, le môme de Lons-le-Saunier est un marathonien qui se révèle quand les actions durent longtemps. Toujours présent au soutien, il parvient souvent à tenir ses trois-quarts à la course pour leur proposer des solutions offensives. Un atout face à une défense du MHR qui a encore eu des soucis dans sa redistribution à Clermont, où deux franchissements adverses ont amené deux essais trop rapides sur les extérieurs...

Top 14 - Félix Lambey (Lyon)

Top 14 - Félix Lambey (Lyon)Icon Sport

Ne vous fiez pas à sa silhouette longiligne, “l’asperge” rousse n’a pas besoin de muscles surdéveloppés pour combattre. Il aime peut-être même plus ça que certains gros-bras du championnat ! Et devrait donc souvent croiser la route du colosse héraultais à partir de 17h, car il se complait lui-aussi à guerroyer.

Lambey semble à ce jour avoir un temps d’avance dans son évolution, même-si son homologue montpelliérain a récemment accéléré sa “transition”, et que le Lyonnais a encore parfois tendance à trop s’éparpiller sur le terrain. Leur marge de progression est encore importante, notamment sur un point qu’ils partagent. Soldats taiseux, ils doivent désormais affirmer leur leadership pour prendre les commandes de leurs packs respectifs, notamment lors des matchs décisifs. L’heure a sonné.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0