Icon Sport

L'antisèche : ce Stade français là fait peur

L'antisèche : ce Stade français là fait peur
Par Rugbyrama

Le 16/11/2020 à 00:09Mis à jour Le 16/11/2020 à 08:52

TOP 14 - Les Parisiens ont surclassé 35-13 le leader rochelais ce dimanche sur leur pelouse de Jean-Bouin. Un succés qui prouve le renouveau des joueurs de Gonzalo Quesada, qui se positionnent comme des prétendants aux phases finales en fin de saison.

Le résumé : quarante minutes de feu pour Paris

Le début de rencontre n’était pas forcément rassurant pour les joueurs de Gonzalo Quesada. Un carton jaune reçu par Paul Alo-Emile dès la cinquième minute et des Rochelais devant au score grâce à une pénalité de Jules Plisson. Il faut attendre un éclair de Sekou Macalou pour que les Parisiens débutent leur récital. Une réalisation de Naivalu avant que Macalou, encore lui, puis Etien ne viennent permettre au Stade français de s’envoler au tableau d’affichage.

Avec un score de 25-6 à la pause, les dénouement de la rencontre semblait connu. Les Rochelais, piqués dans leur égo après une première période complément ratée ont bien évidemment réagi. Arthur Retière, rentré un peu plus tôt inscrit le premier essai des siens à la 51è minute. Le spectre d’un retour fantastique des Maritimes n’est pas apparu bien longtemps au dessus de Jean-Bouin. Macalou, intenable ce soir s’en va de son doublé dix minutes plus tard et enterre les derniers espoirs rochelais.

Le joueur : Macalou était partout

Si vous avez lu les lignes écrites au-dessus, vous avez déjà compris pourquoi le troisième ligne parisien est l’Homme de ce match. Le joueur formé à Massy a éteint à lui tout seul le leader rochelais. Il a ridiculisé les Maritimes à chacune de ses interventions. Une performance de très haut niveau qui confirme le choix de Fabien Galthié de l’avoir sélectionné dans la « deuxième » liste du XV de France. Les statistiques parlent d'elles-mêmes, cinq défenseurs battus et trois franchissements pour le numéro 7 du club de la capitale.

Sekou Macalou - Stade Français

Sekou Macalou - Stade FrançaisIcon Sport

Le chiffre : 3

Malgré un score large et une prestation de haut niveau, difficile de ne pas évoquer l’indiscipline parisienne. Le Stade français a écopé lors de ce match de trois cartons jaunes. Alo-Emile, Veainu et Godener ont tous dû aller se reposer pendant dix minutes après des fautes d’anti-jeu. Des situations en infériorité numérique qui n'ont finalement pas pesé dans la balance quant au résultat final de ce match. Avec d’un côté des Rochelais qui n’ont pas su se montrer efficaces et de l’autre des Parisiens qui ont su combler les brèches pour limiter la casse.

La question : les Rochelais ont t-ils payé leur match face à Clermont ?

Ce dimanche soir, les Maritimes ont paru empruntés sur la pelouse du Jean-Bouin. Le gros affrontement face à l’ASM il y a une semaine a possiblement laissé des traces sur les organismes des joueurs de Jono Gibbes. Au contraire, les Parisiens n’ont pas joué la semaine dernière face à Montpellier avec le report de la rencontre. Une différence de fraîcheur qui a peut-être fait pencher la balance lors de cette rencontre.

Les Rochelais ont-ils payé leur match face à Clermont ?

Sondage
6312 vote(s)
Oui, ils ont trop laissé d'énergie face à l'ASM.
Non, ils ont tout simplement été dominés lors de ce match.
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés