Other Agency

Top 14 - Bordeaux-Bègles confirme devant le Racing 92

Bordeaux-Bègles confirme devant le Racing 92

Le 30/12/2018 à 19:48Mis à jour Le 31/12/2018 à 09:47

TOP 14 - Après sa victoire à Castres, l’UBB voulait confirmer et visait un quatrième succès de rang devant le Racing 92 dans ce championnat de Top 14. Mettant à profit l’expulsion d’Aveï (11e), les partenaires de Baptiste Serin ont fait la course en tête dans cette partie (16-0 à la pause). Déroulant ensuite, les Girondins s’imposent (40-7), arrachant même un bonus offensif sur la sirène.

Ils s’installent à la 4e place du Top 14. Et confirment l’idée qu’il faudra sûrement compter sur eux dans la bataille pour les places en phases finales.

L’UBB, c’est structuré !

L’équipe girondine s’appuie sur un plan de jeu plutôt basique dans cette partie. Mais terriblement efficace. Autour du 2e ligne Galarza, l’UBB multiplie les lancements de jeu sur ballons portés. Manière de fixer la défense adverse pour laisser de la latitude à son feu-follet Baptiste Serin. Les Girondins inscrivent un premier essai par Tilsley (19e) et garnissent le tableau d’affichage par la patte de Serin. Ils accentuent leur emprise en deuxième période. Comme les Girondins dominent toujours en mêlée, cela permet à Serin d’enquiller au pied (6/6/). Puis, sur un mouvement parti depuis la ligne médiane, Ducuing est à la conclusion d’une jolie avancée collective (51e).

Précis, solides voir même cliniques sur certaines séquences, les Girondins valident un troisième essai après un lancement derrière mêlée. Gorgadze met sur orbite Roumat qui sert Lesgourgues pour la troisième réalisation de l’UBB (64e). Les joueurs de Joe Worsley réussissent à bien manœuvrer face à un autre cador de la division. Leur abnégation en défense leur permet de laisser à distance leurs adversaires. Dans un final haletant, l’UBB cède seulement sur un essai de pénalité (75e) mais trouve l’énergie pour arracher – après la sirène - l’essai du bonus offensif par Ducuing, servi par Tamanivalu sur une inspiration de Radradra (40-7).

Le capitaine Jefferson Poirot aspirait à ce que ses partenaires posent de bonnes bases dans cette saison. Avec une 4e place à mi-championnat, les fondations girondines sont solides !

Un Racing 92 sans solution

En face, le Racing 92 a bien des difficultés pour exister dans cette partie. (Trop ?) rapidement réduits à 14 après l’expulsion d’Aveï (11e), les Franciliens ne réussissent pas à sortir la tête de l’eau. Etouffés par les Girondins, les joueurs de Laurent Labit et Laurent Travers multiplient les fautes et gaspillent des ballons sur leurs propres touches. Bref, ils n’ont guère de munitions à jouer dans le camp adverse tout au long du premier acte. Brouillons, les Racingmen multiplient les fautes techniques et ne réussissent pas à renverser la tendance au fil de la partie. Logiquement, à un de moins, ils se cassent les dents sur la défense adverse.

La 2e meilleure attaque du Top 14 est sans solution. Russell tente bien quelques inspirations mais il est esseulé. Le Racing sauve toutefois l’honneur sur un essai de pénalité. Avec ce revers, le Racing 92 glisse à la 6e place du classement. C’est seulement le deuxième voyage à vide cette saison d’une équipe francilienne qui aura à cœur de vite rebondir.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0