Icon Sport

Altrad également favorable à une baisse du salaire des joueurs

Altrad également favorable à une baisse du salaire des joueurs
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 06/04/2020 à 20:06

TOP 14 _ Alors que les négociations s'ouvrent officiellement ce lundi soir, le président montpelliérain se positionne à son tour en faveur d'une baisse des salaires des joueurs. "Mais pas pour une baisse de 1 % ! Il faut que cela soit significatif, que ça corresponde à un geste solidaire"

C'est ce lundi soir, en commission paritaire regroupant des dirigeants de club, de la LNR ainsi que les syndicats représentatifs, que la baisse des salaires des joueurs viendra une première fois sur la table des négociations. Officiellement, au moins. Car, depuis plusieurs jours, le sujet occupe beaucoup de conversations. Face aux importantes difficultés économiques que connaissent déjà les clubs et celles, encore plus grandes, qu'ils anticipent pour les mois à venir, les voix s'élèvent petit à petit. Les voix de nombreux présidents, auxquels a fait échos la DNACG. Ce dimanche selon une information de Midi Olympique, l'organe de contrôle financier des clubs a répondu à une sollicitation consultative de la LNR. Verdict : "il faut que les clubs de Top 14 baissent leur masse salariale de 25 % la saison prochaine, sous peine de connaître de très graves difficultés pour faire face à leurs obligations financières."

Une situation qui se précise, en face de laquelle il faut désormais établir un pourcentage ou, tout au moins, un mécanisme d'abattement des salaires qui permettra de faire participer les joueurs à l'effort de guerre. La semaine dernière dans les colonnes de Midi Olympique, Robins Tchale-Watchou, président de Provale (syndicat majoritaire de représentation des joueurs) ouvrait la porte à une négociation. Tout en la limitant. "Les joueurs veulent parler d’une seule voix mais ils ne se défileront pas, conscients de la situation d’exception. Pour la baisse des salaires : si c’est 30 %, c’est non. Si c’est 2 %, pourquoi pas."

Altrad : "Pourquoi les rugbymen ne veulent-ils pas faire d'effort ?"

Ce lundi, toujours dans les colonnes de Midi Olympique, le président de Montpellier Mohed Altrad prend à son tour position : "Certains joueurs du FC Barcelone ont baissé leurs salaires de 70 %. Ce fut leur initiative personnelle. Manuel Neuer, le gardien de l'Allemagne, a fait de même. En fait, ces gens-là disent : " On ne peut pas considérer qu'il ne s'est rien passé". Je trouve ça plutôt sain . Hélas, je n'ai vu aucune initiative de rugbymen dans ce sens-là. Or, la solidarité est une valeur essentielle du rugby et ils auraient eu là une opportunité de montrer qu'elle existe. Pourquoi les rugbymen ne veulent-ils pas faire d'effort ?". Et Altrad de préciser : "Oui, je suis favorable à une baisse des salaires. Mais pas pour une baisse de 1 % ! Il faut que cela soit significatif, que ça corresponde à un geste solidaire . […] Actuellement, l'état nous soutient, oui. Mais le club paye le reste. Sur le seul mois de mars, on perd 1,2 millions d'euros. Ce n'est pas rien. En ce moment, tu n'as aucune recette, juste des charges, des loyers, des abonnements, les compléments de salaires et tout un tas de choses... Je vous le dis : cette crise fera beaucoup de morts dans le Top 14. Certains clubs, qui font depuis longtemps les fonds de tiroir tous les mois pour boucler le budget, ne se relèveront pas." Reste désormais à s'entendre, autant sur le montant que sur le volet juridique, une telle pratique ne pouvant pas être imposée aux joueurs. "La loi française dit que c'est envisageable en cas en cas de « force majeure ». Mais il faut que la « force majeure » soit validée par un décret. Tout ça est très complexe."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés