Icon Sport

Top 14 - Louis Carbonel (Toulon) : "Mon objectif premier est de réussir au RCT"

Carbonel : "Mon objectif premier est de réussir au RCT"

Le 10/12/2018 à 16:21Mis à jour Le 10/12/2018 à 16:24

TOP 14 - Champion du monde avec le U20, Louis Carbonel connaît sa première "vraie" saison au haut niveau avec Toulon. Après avoir beaucoup joué en début de saison, il est moins apparu avant de revenir. Le jeune ouvreur évoque cette saison, son avenir et sa progression.

Rugbyrama : Vous êtes entré en jeu lors de la victoire face à Montpellier . Comment avez-vous vécu ce match ?

Louis Carbonel : La victoire fait du bien et il y a aussi la manière. Malgré les deux essais à la fin, en terme de vitesse et de jeu nous étions sur ce que nous cherchons depuis le début de la saison. Personnellement, quand je rentre, j'essaie d'apporter un plus, peu importe le contexte. Là, j'ai essayé mettre de la vitesse, ce que nous faisions depuis le début de la partie. Nous avons marqué des essais et avons pris du plaisir. Tout le monde a fait ce qu'il fallait, nous avons joué en équipe. C'est encourageant.

Cela vous permet, enfin, de pouvoir enchaîner deux victoires cette saison...

L. C. : Depuis notre déplacement à Bordeaux, il y a un changement. Nous faisons un bon match là-bas, malgré quelques faits de jeu. Nous méritions mieux. Contre Grenoble en dépit d'une première période difficile, la seconde a été plus aboutie. J'espère désormais que nous allons continuer comme ça. Sur la victoire face à Montpellier, on peut parler de déclic, mais il faut garder cela sur plusieurs rencontres et enchaîner pour enfin passer de l'autre côté.

Vous êtes un jeune joueur, comment avez-vous vécu cette période compliquée pour l'équipe ?

L. C. : Dans les équipes de jeunes, j'ai rarement connu le bas de tableau. Quand tu perds souvent, à l'entraînement ce n'est pas pareil. Dans les attitudes, l'énergie positive ou négative, cela se ressent. Paradoxalement, je pense pouvoir dire que l'on progresse plus dans ce contexte là que lorsque tout roule. Tu touches du doigt la difficulté. Chaque club connaît des mauvaises passes, l'essentiel est de rester soi-même, concentré sur le jeu et ça tourne à un moment.

" Je me suis remis en question "

Avez-vous douté à titre personnel ?

L. C. : Je me suis remis en question plusieurs fois. Forcément, il y a du doute. On perdait et quand tu es à un poste clé, tu as toujours l'impression que c'est de ta faute, même si ce n'est pas forcément le cas. Habituellement, je ne suis pas comme ça. Mais je cherche la perfection et en me posant trop de questions, c'est à ce moment-là que j'ai fait de mauvaises performances, je pense notamment au match face au Stade-Français où je suis passé à travers. Mais ça m'a fait grandir et me dire qu'il ne faut pas me dénaturer.

Après avoir beaucoup joué en début de saison, vous avez eu moins de temps de jeu par la suite. Comment l'expliquez-vous ?

L. C. : Je suis un jeune joueur. Je prends tout le temps de jeu possible et j'essaie de m'améliorer de match en match, sur un poste à responsabilités qui demande de la confiance et de l'expérience. En début de saison, j'ai profité de la sélection d'Anthony (Belleau) et de la blessure de François (Trinh-Duc) pour enchaîner les matchs. Les résultats n'étaient pas positifs, mais pour moi il s'agissait de bonnes expériences. Par la suite, les coachs ont fait le choix de moins me faire jouer, par rotation mais aussi par le fait que nous étions un peu dans le dur.

C'était logique, Antho et François ont plus d'expérience que moi. J'ai fait une pige en Espoirs, ça m'a fait du bien et ça m'a remis les idées en place après ce dernier match au Stade-Français qui était compliqué. Et je suis revenu en pleine bourre après.

Top 14 - Anthony Belleau (Toulon)

Top 14 - Anthony Belleau (Toulon)Icon Sport

A un moment, est-ce qu'il a fallu aussi évacuer ce titre mondial avec les U20 ?

L. C. : Après la coupe du Monde, je pense que l'on a tous un peu rêvassé pendant trois semaines. Ensuite, il y a eu l'envie de rejouer très vite avec Toulon, car je pensais qu'il y avait quelque chose à faire. J'ai pu enchaîner en début de saison, j'étais content. Mais le Top 14 est différent des moins de 20. En championnat, et notamment pour le poste de numéro 10, il faut être plus gestionnaire.

Louis Carbonel - France U20

Louis Carbonel - France U20Icon Sport

" En bonne voie pour que je prolonge "

En fin de contrat au terme de la saison, votre avenir a aussi fait parler, avec l'intérêt de beaucoup de clubs. Était-ce une pression supplémentaire ?

L. C. : C'est la première fois que cette situation se présente pour moi. Pendant les matchs, tu ne penses pas à cela. Mais mon entourage a pu me dire qu’inconsciemment, cela a pu influencer sur mes performances. Car je me posais plein de questions, sur le jeu et cela. Mais je souhaite réussir ici. C'est en bonne voie pour que je prolonge... Mon objectif premier est de réussir au RCT.

Vous êtes toulonnais, votre père a joué ici... Qu'est-ce que cela représente pour vous de porter les couleurs de ce club ?

L. C. : C'est étrange. Ici, c'est ma ville, mon quotidien. C'est parfois bizarre d'être considéré comme un joueur du RCT. J'ai tout connu, j'étais ramasseur de balles, j'étais abonné avec mon grand-père depuis l'âge de 6 ans. Petit, quand je m'amusais avec mon meilleur ami on parlait de jouer au RCT comme un rêve. Aujourd'hui, ça fait drôle car se réalise. Gamin où il y a encore deux trois je n'aurais jamais cru cela.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0