Icon Sport

TOP 14 - Domingo : "J'avais perdu l'habitude de jouer tous les week-ends"

Domingo : "J'avais perdu l'habitude de jouer tous les week-ends"
Par Rugbyrama

Le 10/09/2017 à 19:20Mis à jour Le 10/09/2017 à 19:40

Thomas Domingo vient d'enchaîner trois titularisations d'affilée avec Pau. L'ancien pilier clermontois revient sur ses premiers pas au Stade du Hameau et la première victoire avec la Section face à Lyon (30-14).

Etes-vous satisfait de cette première victoire de la saison ?

Thomas Domingo : Forcément. Quand tu ressors du terrain après une victoire, tu es satisfait. Et c'est encore plus vrai quand tu as connu deux défaites compliqués et un début de championnat un peu dur... Face à Lyon, nous avons réalisé une grosse première mi-temps, en contenant l'adversaire dans son camp. On a géré notre match comme on le voulait même si la deuxième mi-temps est beaucoup moins aboutie. Nous avons validé des acquis, enclenché une dynamique qu’il nous faut désormais conserver.

Comment expliquez-vous qu’à 27-7 à la pause, vous ne parvenez pas à marquer le point de bonus en deuxième période ?

T.D. : En raison de la pluie, il y a eu beaucoup de pertes de ballons. Mais ce n’est pas une excuse. Clairement, la deuxième mi-temps a été en demi-teinte. Il nous faut plus de continuité dans la performance, tout au long d’une rencontre, autrement cela pourrait nous jouer des tours.

D'un point de vue personnel, depuis combien de temps n’aviez-vous pas enchaîné trois matchs d’affilée ?

T.D. : Cela fait très longtemps ! J’avais perdu l’habitude de jouer tous les week-ends. Je suis content car le staff me fait confiance et compte sur moi. Trois premiers matchs comme titulaire, je suis satisfait... J’ai l’impression de retrouver le rythme de la compétition. Tout se remet en place petit à petit. Je suis très heureux d’avoir opté pour la Section. Mon intégration s’est bien passée et je suis bien ici.

" Ici aussi la philosophie du club est tournée vers la production d'un gros volume de jeu"

Pas de problème de repère au niveau du système de jeu ?

T.D. : C’est sûr que c’est différent de Clermont ! J’ai été habitué pendant treize ans à appliquer un certain plan de jeu, avec un profil particulier, mais cela rentre bien. Ici aussi la philosophie du club est tournée vers la production d'un gros volume de jeu.

Le point noir pour l’instant, c’est la touche ?

T.D. : Effectivement. Autant en mêlée nous avons trouvé nos repères, autant il faut encore que l’on trouve des solutions dans le secteur de la touche. Sinon, un jour ou l'autre, nous allons le payer cher... À commencer le week-end prochain face à Castres, qui propose l’un des meilleurs alignements du Top 14.

Propos recueillis par Pierre-Laurent Gou

Contenus sponsorisés
0
0