Icon Sport

Top 14 - Racing - Agen à la Rabine, un drôle de match en perspective

Racing - Agen à la Rabine, un drôle de match en perspective

Le 03/05/2018 à 09:21

Le Racing 92 doit battre Agen avec le bonus offensif lors de la dernière journée pour s’assurer la deuxième place. Si le SUALG est démobilisé car maintenu, il est très probable que le staff francilien envoie son équipe B dans l’optique de la finale de Champions Cup.

Les Ciel et Blanc sont maîtres de leur destin pour éviter la case barrage. Ils ne doivent pas prendre moins de points que le Stade toulousain, qui se rend à Clermont lors de la dernière journée. Dans les faits, avec une unité de plus que les Haut-Garonnais au classement, une victoire bonifiée règlera l’affaire. Facile vous dites ? Pas insurmontable en tout cas ! Agen, l’adversaire du Racing, a réussi son défi du maintien une journée avant le terme de la saison régulière. Et comme l’a laissé entendre dimanche soir son manager Mauricio Reggiardo sur les ondes de Sud Radio, il pourra difficilement en demander beaucoup plus à ses hommes.

Mauricio Reggiardo (Su Agen)

Mauricio Reggiardo (Su Agen)Icon Sport

"J’ai vécu une situation similaire avec Castres lors de la saison 2014-2015. Nous avions assuré le maintien à l’avant-dernière journée et les joueurs avaient tellement lutté pour accomplir cela, après être parti de loin, qu’ils étaient tous vidés. Ils avaient tout donné durant l’année et une fois la récompense acquise, ils ont relâché sur le dernier match, ce qui est compréhensible". Ce jour-là, le CO avait encaissé un cinglant 53-10 sur la pelouse… du Racing.

Des Espoirs en renfort ?

Afin de laisser ses joueurs célébrer et se remettre de la fête de samedi soir à Armandie, Reggiardo les a laissés au repos jusqu’à ce jeudi. Ils n’auront donc que deux jours pour préparer ce déplacement en Bretagne, terre où se disputera la rencontre. Les Franciliens sont, quant à eux, sur le pont depuis le début de la semaine. Mais tous les esprits sont tournés vers la finale de la Champions Cup, samedi 12 mai contre le Leinster. Échaudés par la rupture du ligament croisé du genou de Maxime Machenaud - qui se fera opérer après la finale européenne, le 15 mai, afin de pouvoir accompagner ses partenaires à Bilbao - Laurent Travers et Laurent Labit vont protéger au maximum leur équipe-type.

Laurent Travers (coach du Racing 92)

Laurent Travers (coach du Racing 92)Icon Sport

Ainsi, les Lambie, Chavancy, Thomas, Nakarawa et consort arboraient ce mercredi les fameux chasubles jaunes dévoués aux joueurs hors-groupe et se sont entraînés à part avec Chris Masoe. Un autre groupe de sans-chasuble, très certainement partant à la Rabine, et parmi lesquels on retrouvait Rémi Talès, Benjamin Dambielle, Manuel Carizza ou encore Boris Palu, a travaillé avec le duo Travers-Labit. Un groupe auquel sont venus se greffer des Espoirs du club, visiblement pas que pour faire le nombre. C’est a priori avec ce mélange entre remplaçants, jeunes pousses et de rares têtes d’affiche comme Camille Chat que le Racing 92 compte grapiller les quelques points qui lui manquent pour terminer deuxième. Face à des Agenais qui comptent les jours avant les vacances, le public de la Rabine, habitué au Pro D2, doit donc s’attendre à voir à bien drôle de match.

Camille Chat

Camille ChatIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0