Icon Sport

Cros : "Une victoire qui fait du bien dans la tête"

Cros : "Une victoire qui fait du bien dans la tête"
Par Eurosport

Le 18/03/2018 à 20:10Mis à jour Le 18/03/2018 à 20:11

Toulouse s’est imposé face à Montpellier pour le compte de la 21e journée. François Cros, auteur d’un match plein, a livré ses impressions à Rugbyrama après la rencontre.

Rugbyrama : François, cette victoire fait du bien aux têtes après la défaite à domicile face à Lyon le week-end dernier.

François Cros : Cette victoire elle est très importante. La semaine dernière, on a pris un gros coup derrière la tête avec cette défaite. On sortait d’une bonne série positive, avec 4 victoires consécutives. Alors oui, cette victoire, qui plus est, face au leader montpelliérain nous remet la tête à l’endroit. Il fallait gagner cet après-midi pour ne pas tomber dans une spirale négative et surtout enchaîner un deuxième revers consécutif à domicile. C’est chose faite au terme d’un match aboutit.

Une victoire qui a mis longtemps à se dessiner.

F.C : En première mi-temps on a dominé, mais on a eu du mal à scorer. On passe la plupart du temps dans leur camp, sans pouvoir ouvrir la marque. Au contraire, ce sont eux, qui marquent sur leur première occasion. Heureusement, on a réussi à rester au contact avec l’essai de Maestri juste avant la pause. C’est cet essai qui nous a lancés dans le match je pense. Après le retour des vestiaires, on a réussi à prendre les devants avec une avance assez confortable.

Vous l’avez dit vous avez eu du mal à scorer, est-ce que vous avez douté à ce moment-là ?

F.C : Sincèrement non on n'a pas douté, grâce à l’essai de Yoann on est resté en confiance. Il nous a permis de rester sur de notre force. On savait que ça finirait par passer au bout d’un moment.

Vous revenez à une longueur du Racing avec cette victoire.

F.C : Avec ces 4 points, on reprend la troisième place, c’est bien de rester en haut du classement. Il faut quand même garder les pieds sur terre. On a vu contre Lyon qu’une déconvenue pouvait vite arriver. Il faut qu’on continue de travailler. Il reste 5 matchs, on va les prendre les uns après les autres. Il faut qu’on se serve de nos défaites pour avancer. On a réalisé un match abouti face au leader aujourd’hui, il faudra s’appuyer dessus.

Contenus sponsorisés