Icon Sport

TOP 14 - Toulon-Racing 92 : le Camp Nou, un stade mythique pour une finale historique

Le Camp Nou, un stade mythique pour une finale historique

Le 23/06/2016 à 09:26

TOP 14 - Pour la première fois de son histoire, le Camp Nou, stade mythique du FC Barcelone, va accueillir un match de rugby. Et quelle rencontre, puisqu'il s'agit de la finale du Top 14 qui va opposer Toulon au Racing ce vendredi (20h45). Une grande première pour une enceinte vieille de 59 ans qui verra aussi réussir le pari fou tenté par la LNR.

  • Le Camp Nou, son histoire, son musée et sa chapelle

Bâti en 1957, le stade est surnommé Camp vell ("le vieux stade"), ou Stade des Corts (nom du quartier où il se situe) avant d'adopter officiellement le nom de Camp Nou ("le nouveau stade") en 2000 après un vote des supporters. Et il n'y a pas que le nom qui a évolué, l'enceinte a subi plusieurs rénovations à travers les âges. En 1982, la capacité du stade est portée à 115 000 places avant que la FIFA et l'UEFA imposent leurs normes et ne réduisent le nombre de place à 99 354, n’empêchant pas l’arène catalane d'être le plus grand stade d'Europe. Et le Camp Nou devrait encore le rester pour longtemps. En effet en 2014, Sandro Rosell, président des Blaugrana, a annoncé un grand chantier de restauration. Son projet, voté a l'unanimité par les socios, prévoit la construction d'un toit et un nouvel accroissement de la capacité à 105 000 places.

Autre particularité du Camp Nou, le stade est équipé d'un musée et d'une chapelle. Le musée, d'une superficie de 3500 m2, retrace la glorieuse histoire du Barça. Construit en 1984, les maillots, coupes, chaussures, ballons et autres pièces de collection y sont fièrement exposés. Actuellement, on peut y voir une exposition sur la masia.

Et si une visite guidée tente les supporters de Toulon ou du Racing, ces derniers pourront voir les vestiaires qui accueilleront leurs idoles avant la finale du championnat de France. Pour les plus fidèles, il leur sera même possible de faire une petite prière. Avant de prendre la direction de la pelouse, il pourront faire une halte dans la chapelle du club.

Une fois au bord du terrain ou dans les tribunes, Toulonnais et Racingmen pourront admirer la devise du club, inscrite directement dans les gradins. "Mes que un club", traduisez "plus qu'un club", est une phrase d'un discours du président Narcis de Carreras, qui est restée célèbre au point de devenir le slogan du Barça.

  • Une finale à Barcelone, le pari fou de la LNR

A guichets fermés, cette finale du Top 14 devrait réaliser un bien bel exploit, puisque le record d'affluence pour un match de rugby entre clubs sera dépassé. Avec plus de 90 000 spectateurs attendus, cette rencontre se classera devant le Saracens-Harlequins du 28 mars 2015 ou 84 068 personnes s’étaient réunies à Wembley.

Wembley lors du match entre les Saracens et les Harlequins (28 mars 2015)

Wembley lors du match entre les Saracens et les Harlequins (28 mars 2015)Icon Sport

Pourtant, nombreuses furent les critiques quant à l'annonce de la délocalisation de la finale à l'étranger. "C'est grave qu'une finale nationale ne se joue pas sur le territoire", avait fustigé Serge Blanco, vice-président de la Fédération française de rugby. "C'est complètement fou d'aller jouer dans un autre pays mais y avait-il le choix ? Aujourd'hui le rugby français est sans domicile fixe et je pense que c'est grave", expliquait le dirigeant français. Obligé de se réfugier en Espagne à cause de l'euro 2016, le rugby français est pourtant sur le point réussir son pari.

  • Des supporters fidèles jusqu'en Espagne ?

Habitués à se rendre au Stade de France, il faudra cette année voyager en Espagne ! Les bus, avions et voitures vont tout de même affluer en masse vers Barcelone. Et ce malgré un nombre de billet restreint à 5 000 par club finaliste. Autant dire que les places se sont arrachées, mises en vente depuis longtemps pour éviter un flop. La tactique de la LNR s'est avérée payante.

Ainsi, les amateurs de rugby ont depuis longtemps leurs tickets en poche et ce quelque soit l'équipe qu'ils supportent. Ne connaissant pas à l'avance le nom des finalistes et voulant être sûr d'assister à cette finale exceptionnelle, beaucoup sont partis à l’assaut de la billetterie dès son ouverture. Restaient alors 10 000 billets à se partager entre supporters du RCT et du Racing, une goutte d'eau sur les 99 354 sièges que compte l'arène. Mais pour éviter que l'ambiance soit trop sobre, la ligue va distribuer 40 000 drapeaux aux abords du stade, histoire de colorer un peu le Camp Nou aux teintes des finalistes.

Contenus sponsorisés
0
0