Icon Sport

Top 14 - 26e journée : et si Toulon avait en effet tout intérêt à jouer un barrage à domicile ?

Et si Toulon avait en effet tout intérêt à jouer un barrage à domicile ?

Le 01/06/2016 à 14:28

TOP 14 - Après sa défaite face à Montpellier, le RCT se retrouve en ballottage défavorable dans la course à la deuxième place. Mais les choses pourraient changer ce week-end, puisque le MHR affronte le Racing à Colombes alors que Toulon reçoit l'UBB à Mayol. Pourtant, les Varois auraient peut-être intérêt à passer par la case barrage à domicile. On vous dit pourquoi.

Depuis des semaines, Mourad Boudjellal répète à qui veut l'entendre qu'il souhaite voir son équipe terminer troisième ou quatrième, afin de disputer un quart de finale à domicile. Histoire de "mourir" devant son public selon la formule du président toulonnais. Les mauvaises langues diront aussi qu'un match supplémentaire, ce sont aussi des entrées de billetterie en plus mais ce barrage aurait d'autres vertus pour le RCT. Nous en voyons au moins quatre !

  • Éviter la coupure, souvent fatale

Il existe une constante dans la saison toulonnaise. Chaque fois que les hommes de Laporte ont eu une coupure, ils ont eu du mal à remettre le pied à l'étrier. Pour son match post pause Coupe du monde, le RCT s'était incliné à Brive (29-26). Quelques semaine après, Toulon déjouait complètement face aux Wasps, après avoir à nouveau observé une semaine sans jouer (en raison des attentats du 13 novembre). Un autre exemple ? Le 14 février, le club Varois affrontait l'UBB quinze jours après sa dernière rencontre... résultat : une nouvelle défaite et un match compliqué.

La déception de Bryan Habana face à l'UBB

La déception de Bryan Habana face à l'UBBIcon Sport

Même chose le 30 avril dernier et la défaite face à Toulouse, deux semaines après un succès à Pau. Si l'on pousse le bouchon un peu plus loin, les Varois avaient la saison passée eu un week-end de break avant la demi finale de Top 14... avec à la clé le revers face au Stade français. Enfin, à l'inverse, lors de leur mois de janvier dantesque, les Rouge et Noir ont signé cinq victoire de rang, lors de matches couperets, offrant certainement leur meilleur visage de la saison. Rien ne dit que le RCT s'imposera en quart ou en demi mais ces données sont tout de même à prendre en compte.

  • Retrouver le rythme avec les joueurs blessés

Cette saison, Toulon a accumulé les tuiles avec une infirmerie qui affichait aussi complet que les plages du Mourillon en plein mois d'août. Résultat des courses, jamais Laporte et son staff n'ont pu aligner une équipe-type. Mais en cette fin de saison, Leigh Halfpenny pourrait (enfin) connaître ses premières minutes (et ce dès dimanche face à l'UBB).

Leigh Halfpenny soulevant la Champions Cup - mai 2015

Leigh Halfpenny soulevant la Champions Cup - mai 2015Icon Sport

Le buteur qui fait tant défaut à Toulon n'a plus joué depuis le mois de septembre dernier (blessure au genou). Ainsi, dans l'optique d'une demi-finale, un match de plus ne serait pas du luxe pour lui afin de retrouver du rythme et ses marques. D'ailleurs, le Gallois n'est pas le seul à afficher un nombre de feuilles de match famélique cette saison. De retour face à Montpellier, le deuxième ligne américain Samu Manoa a également besoin de temps de jeu, tout comme Matt Giteau. Même s'il paraît toujours sur la retenue, l'Australien doit enchaîner pour se rassurer et rassurer ses coéquipiers.

  • Récompenser les supporters

Les délocalisations ont de plus en plus de mal à passer sur la Rade. Cette saison, les supporters ont été sevrés de Mayol entre le 12 mars (réception de Grenoble) et le 8 mai (face à Castres). Entre temps, les amoureux du maillot floqué du muguet ont dû s'exporter à Marseille et à Nice. Et si jusqu'à présent ses déplacements étaient encaissés sans trop rien dire, les deux défaites face à Clermont et Toulouse ont rendu la pilule difficile à avaler.

Les supporters de Toulon face à Castres le 8 mai 2016

Les supporters de Toulon face à Castres le 8 mai 2016Icon Sport

Au point que le club s'est fendu d'un communiqué après le revers niçois. Ce déplacement à l'Allianz Riviera a été un vrai calvaire avec notamment son lot d'embouteillages. Bref, les fidèles de Mayol méritent bien un dernier match dans leur antre, histoire de rattraper le temps perdu et de refaire de l'enceinte du quai Lafontan un cratère bouillant.

  • Un dernier match à la maison pour Laporte

Dimanche, Mourad Boudjellal a prévu de rendre hommage à Bernard Laporte avec notamment un feu d'artifice à l'issue de la rencontre face à l'UBB. Une sortie en grandes pompes pour celui qui a ramené Toulon au sommet avec à la clé trois trophées européens et un Bouclier. Mais même si ce match face aux Girondins n'est pas dénué d'enjeux, l'histoire d'amour entre "Bernie le dingue" et Toulon aurait une fin à sa hauteur au terme d'un quart de finale dans un Mayol en feu, histoire de partager un dernier moment de folie.

Bernard Laporte - avril 2016

Bernard Laporte - avril 2016Icon Sport

Contenus sponsorisés