Icon Sport

26e journée Top 14 - Le Stade toulousain croit-il encore vraiment à un barrage à la maison ?

Toulouse croit-il encore vraiment à un barrage à la maison ?

Le 03/06/2016 à 12:28

TOP 14 - Cinquième au classement, le Stade toulousain a toujours un petit espoir de disputer son match de barrage à domicile. Pour cela, Toulouse devra absolument s'imposer à Grenoble en espérant un faux pas de ses adversaires. Pour autant, les Toulousains y croient-ils toujours?

Assuré de disputer les phases finales du championnat depuis sa victoire du week-end dernier face à Clermont (22-11), c'est sous la grisaille mais avec bonne humeur et sérieux que le Stade toulousain s'est entraîné cette semaine pour préparer le dernier match de la phase régulière du Top 14 face à Grenoble. Une rencontre qui pourrait décider du lieu du match de barrage pour les Toulousains : à domicile ou à l'extérieur.

"Ce match face à Grenoble à l'extérieur sera très compliqué mais on veut être concentré jusqu'au bout. On y croit encore. On va tout faire pour gagner le match. On sait que cela va être compliqué de recevoir un quart de finale à la maison donc on va essayer de tout donner jusqu'à la fin", explique Gaël Fickou.

Gaël Fickou, le centre de Toulouse

Gaël Fickou, le centre de ToulouseIcon Sport

Fickou: "On se prépare à jouer notre barrage à l'extérieur"

Car même si Toulouse peut toujours espérer jouer son barrage à Ernest-Wallon devant son public, la probabilité que cela se fasse est fortement réduite. Pour l'instant, le Stade toulousain (5e, 74 points) n'a plus les cartes en main et devra attendre les résultats de Toulon (3e, 77 points) et du Racing 92 (4e, 77 points) pour connaître son sort. "Cela ne dépend pas que de nous. Même si l'on gagne, cela dépendra aussi des résultats de nos adversaires directs", poursuit le centre international.

Pour être tout a fait précis, le club haut-garonnais devra s'imposer à Grenoble et espérer dans le même temps une défaite de ses deux adversaires directs qui recevront respectivement l'UBB et Montpellier pour décrocher un "quart de finale" à domicile. Un contexte pas vraiment favorable aux joueurs d'Ugo Mola. "On se prépare à jouer notre barrage à l'extérieur. On se le met progressivement dans la tête même si on va tout faire pour que ce soit l'inverse", annonce ainsi Fickou.

Maxime Médard, l'arrière de Toulouse

Maxime Médard, l'arrière de ToulouseIcon Sport

Médard: "On a à peu près une chance sur dix de recevoir un quart à domicile"

"On a à peu près une chance sur dix de recevoir un quart à domicile. Dans notre tête, on doit vite penser à un quart à l'extérieur et si on a la chance d'avoir des résultats en notre faveur, on recevra notre barrage à Ernest-Wallon. Mais dans notre tête, on se projette déjà sur un quart à l'extérieur", complète son coéquipier Maxime Médard. Des propos lucides de la part des joueurs toulousains.

"On aurait pu mieux faire cette saison en recevant un quart à domicile mais on a laissé des points en route. Pour autant, on a une belle équipe. On a une belle histoire à terminer avec des départs importants. On a envie de bien finir", complète Médard. "Jouer un quart de finale à la maison est forcément plus avantageux mais c'est aussi bien d'être dans le dur, cela nous a souvent réussi cette saison comme les saisons précédentes", poursuit-il. Une chose est sûre, qu'il soit à domicile ou à l'extérieur, Toulouse prépare déjà son barrage...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0