Icon Sport

7e journée Top 14 - Brive-Bordeaux-Bègles (34-24) - On a retrouvé un Brive gaillard

On a retrouvé un Brive gaillard

Le 27/09/2014 à 20:35Mis à jour Le 27/09/2014 à 20:48

Impérial durant une heure, Brive s'est bien remis de la claque infligée par Toulon en dominant à Amédée-Domenech l'UBB (34-24), qui repart bredouile.

C’était le match du rachat pour Brive. Et le CABCL l'a emporté face à l'UBB (34- 24).  Après la correction reçue face à Toulon la semaine dernière, Brive avait à cœur de tout donner devant son public d’Amédée-Domenech. Face à des Bordelais qui n’ont rien lâché et même cherché à prendre le point de bonus défensif jusqu’à la dernière seconde, les Corréziens ont enchaîné les temps de jeu et les essais. Dans ce match d’une grande intensité bien qu'un peu décousu, les Brivistes ont montré qu’ils en avaient dans le ventre (34-24) et les Bordelais qu’il ne faut pas crier victoire trop vite. 

On a vu un grand Brive ce samedi, surtout en première mi-temps. Les Corréziens en avait gros sur le cœur après la venue de Toulon (13-53) et ça s’est vu dès les premières minutes de jeu avec un premier essai de Mignardi (2e), après l'exclusion temporaire de Jaulhac au bout de neuf secondes de jeu (!). Mais c’était sans compter sur les intentions bordelaises et les Girondins qui sont revenus presque immédiatement au score (7e) par l’intermédiaire de Le Bourhis. Après un début de match un peu fou mais très équilibré, les actions ont été plus décousues avant de reprendre du rythme aux alentours de la 30e.

Un match à deux vitesses

C’est à ce moment-là que Brive a mis les gaz et planté deux essais à la suite. Malgré de belles échappées personnelles de l’UBB, à l’image de Connor et de Talebula, les Girondins ont mis du temps à développer leur jeu. Ce qui a été chose faite dans la seconde période où l’UBB a largement dominé et mis deux essais qui ont privé les Corréziens de leur bonus offensif.

Malgré un essai de Koyamaibole indispensable dans ce match, les Brivistes n’ont pas fait grand-chose en seconde période face à des Bordelais, forts de leur coaching, qui ont fait le jeu et menacé le CABCL jusqu’à la dernière seconde. Les Brivistes l’emportent tout de même à la fin mais peuvent nourrir quelques regrets après ce match à deux vitesses, tout comme l’UBB à qui le bonus défensif tendait les bras. 

Contenus sponsorisés
0
0