Icon Sport

Barrage Top 14, Clermont-Castres (16-22) - Lamerat: "Nous avons vraiment réalisé un exploit"

Lamerat: "Nous avons vraiment réalisé un exploit"

Le 10/05/2014 à 20:37Mis à jour Le 10/05/2014 à 20:38

Héros du match avec un essai inscrit en deuxième mi-temps, Rémi Lamerat a reconnu que le CO appréciait d'être dans la position d'outsider. Il retient également l'énorme exploit qu'a réalisé son équipe.

Quel était la recette pour battre Clermont, à Michelin ?

Rémi LAMERAT: Je ne sais pas s'il y a un secret mais nous sommes venus très concentrés. Peut-être qu'ils sont un peu moins bien sur cette fin de saison qu'ils l'étaient sur la phase régulière ou avant l'élimination en H Cup. On a tenté crânement notre chance, on est très heureux ce soir.

Le champion est toujours debout, est-ce le sentiment qui domine ?

R.L.: C'est ce qu'on s'est dit dans le vestiaire avant le match. On n'en avait pas trop parlé dans la semaine. Ce sont des mots qui sont ressortis. Défendre le Bouclier car il est encore à nous ! C'est excitant, c'est un beau challenge. Cela passe par trois matches, on a en gagné un. Maintenant on va très vite digérer et basculer sur la demie contre Montpellier. C'est une équipe qui est aussi impressionnante que Clermont. C'est à Lille, on va découvrir le stade, c'est bien pour la région du Nord. C'est sympa d'aller jouer là-bas.

Comment profiter de ce moment avant de basculer ?

R.L: C'est sûr qu'il faut mesurer l'exploit que nous avons fait. Nous avons vraiment réalisé un exploit. Maintenant, ce serait dommage de l'avoir réaliser pour rien. L'objectif c'est de prendre les matchs les uns après les autres, maintenant que celui-ci est terminé, il faut en profiter, bien prendre conscience de ce qu'on a réussi à faire et bien se projeter dans la demi-finale.

" On ne parle pas trop de nous, ça nous va très bien"

Le fait d'avoir encore une fois abordé les phases finales dans la peau de l'outsider aide-t-il le CO ?

R.L.: Cela nous va très bien, on ne parle pas trop de nous. Comme on l'a lu partout dans la presse, on n'était pas favori et cela nous a permis de travailler tranquillement et de venir ici avec beaucoup d'abnégation et beaucoup d'envie. On est un petit club du fait d'évoluer dans une petite ville, c'est peu médiatisé. Cela nous arrange. On a réussi à faire notre petit bout de chemin dans la saison où il y aussi eu quelques moments difficiles. La crise n'a jamais été là, nous n'avons jamais perdu confiance en nous comme certains grands clubs pourraient le faire. C'est un avantage.

Malgré la longue série d'invincibilité de Clermont, on a senti que vous étiez venus avec beaucoup de convictions.

R.L.: Avec d'abord beaucoup de respect pour cette équipe car je pense que nous sommes tous unanimes pour dire que c'est la meilleure équipe en Europe ces dernières années. On savait aussi que sur un match de phase finale, tout était possible. La preuve l'an dernier. Je l'avais vécu dans les tribunes. Même si j'avais confiance en mes partenaires, je n'étais pas le premier à parier sur une victoire de Castres. On sait que les matchs de phases finales se gagnent avec beaucoup d'envie et de maîtrise. C'est ce qu'on a réussi à faire ce samedi face à Clermont.

Dans quel état d'esprit jouez vous le coup sur l'essai en deuxième mi-temps ?

R.L.: Tout va très vite, je ne pensais pas que Rory allait revenir jouer dans le petit côté. J'étais un petit peu en retard. Heureusement que je marque, car il y a un énorme surnombre au bout (rires) ! J'étais content car c'est l'essai qui nous permet de faire le break. Derrière, il y a la pénalité qui nous fait beaucoup de bien et nous permet de les distancer. A partir de là, on a su bien défendre. On ne s'est pas affolés, notamment sur la dernière action. 

Remi Lamerat - Clermont-Castres - 10 mai 2014

Remi Lamerat - Clermont-Castres - 10 mai 2014Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés