Icon Sport

Laporte flingue la LNR

Laporte: "Si Tekori jouait à Toulon, il aurait pris 4 mois"
Par Rugbyrama

Le 31/05/2012 à 10:28Mis à jour Le 31/05/2012 à 14:14

Le manager de Toulon, Bernard Laporte a vivement réagi à la décision de la commission de la discipline de Ligue qui a prononcé une peine avec sursis contre le deuxième ligne castrais Iosefa Tekori. Pour l’homme fort varois, l’institution est une "pantalonnade".

"Bernie le dingue" a une nouvelle fois sorti ses flingues. Et cette fois, il les a pointé en direction des membres de la commission de discipline de la LNR, qui ont attribué dix jours de suspension avec sursis au deuxième ligne castrais Iosefa Tekori qui avait écopé d’un carton rouge à la suite d'un plaquage jugé dangereux. Une sanction clémente qui permettra à l’international samoan de disputer la demi-finale du Top 14 contre Toulouse ce samedi. Mercredi, Bernard Laporte est littéralement sortis de ses gonds sur l’antenne de RMC: "Cette commission de discipline est une pantalonnade. Les joueurs sont les dindons de la farce. Certains sont vexés en se disant qu’un joueur qui prend un carton rouge pour un geste dangereux écope de dix jours avec sursis. Parce qu’il joue à Castres. S’il avait joué à Toulon, il aurait pris quatre mois". De toute évidence, Laporte n’a toujours pas digéré la sanction de son pilier néo-zélandais Carl Hayman, suspendu quatre semaines (par l’ERC, l’organe européen chargé de l’organisation de la H Cup et du Challenge) après avoir reçu un carton jaune pour un plaquage cathédrale.

"La république bananière, c'est fini"

Mais le manager du RCT ne s’est pas arrêté là. Non content de s’en prendre à la commission de discipline, Laporte a également remis en question le fonctionnement global de la Ligue Nationale de Rugby, présidée par Pierre-Yves Revol: "Arrêtons de se masquer les choses. Il faut mettre les pieds dans le plat. La baronnie et la république bananière, c’est fini. On n’est plus dans la justesse, on est dans la justice".

Un vrai règlement de compte qui pris pour théâtre l’émission de Vincent Moscato, le Moscato Show. L’ancien talonneur de Bègles avait tout de même pris le soin d’inviter François Guers, le président de la commission de discipline, pour offrir un droit de réponse à l’institution. Guers expliqua alors que l’arbitre de la rencontre, Mr. Péchambert, avait "envoyé une feuille pour nous dire qu’en revoyant les images, le carton rouge aurait dû être jaune. On a décidé de donner dix jours avec sursis". Et le président de rappeler qu’il "n’y avait pas unanimité" mais que chaque membre de la commission se montrait "solidaire" de la décision rendue. Il n’en fallut pas plus à Laporte pour sauter sur l’occasion: "Alors démissionne !" lança t-il à Guers. Déjà dans la mire de la LNR avec sa suspension de 60 jours qu’il venait tout juste purger, Laporte n’aborde décidément pas la demi-finale l’opposant à Clermont dans un climat de sérénité.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
Les commentaires sont désactivés pour cette publication