Icon Sport

"La machine est lancée"

Labit : "La machine est lancée"
Par Rugbyrama

Le 25/10/2010 à 15:23Mis à jour Le 25/10/2010 à 16:30

En inscrivant quatre essais devant Agen (38-11), Castres signe sa première victoire bonifiée de la saison. Une performance qui permet aux Castrais de rester en embuscade et qui soulage le coentraîneur Laurent Labit sur la capacité de son équipe à marquer. Le match référence attendu depuis longtemps.

Castres a enfin gagné un match avec le bonus.

Laurent LABIT : C’était important pour nous, pour les joueurs. Nous avons lancé un plan de travail et une dynamique depuis un mois qu’il fallait conservé. Nous avions besoin d’un déclic. D’arriver enfin à décrocher ce succès bonifié. C’est fait. La machine est enfin lancée. Nous cherchions un match référence au niveau qualité de jeu. Nous l’avons.

Pourquoi cela a été si long pour décrocher cette fameuse victoire bonifiée ?

L.L : D’abord je pense que dans l’esprit de nos adversaires, nous avions changé de statut. L’effet de surprise était terminé. Ensuite, c’était surtout de notre faute. Nous avions des occasions d’essais sur chacune des rencontres mais je pense que nous nous relâchions trop tôt, sur la dernière passe, au moment d’aplatir. Du coup à l’entraînement, nous avons beaucoup insisté ces derniers temps sur l’importance d’être efficace. Il fallait que nous le redevenions.

On attend maintenant la même chose face à Bourgoin...

L.L : Oh là, je vous arrête de suite. D’abord, tu ne peux pas programmer les victoires avec bonus. Tu prépares les rencontres pour les remporter. Après par respect pour l’adversaire tu ne peux pas annoncer à tes joueurs, "bon ce soir je veux une victoire avec bonus" ! C’est le meilleur moyen de s’emmêler les pinceaux. Donc face à Bourgoin, l’objectif sera la victoire. Nous chercherons à produire notre jeu, à être efficace et si bonus il doit y avoir, il viendra. Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs.

Reste qu’un deuxième succès vous permettrez de recoller au wagon européen ?

L.L : C’est l’objectif. Il nous faut si possible arriver à titiller la sixième place. Le fixer comme but. Cette saison avec la H Cup, l’enchaînement des matchs, ce sera très dur de rééditer notre performance de l’an passé. Mais si on peut être à nouveau la surprise, pourquoi pas. Maintenant attention, cette saison, le Top 14 a encore franchi un pallier. Il n’a jamais été aussi dur. Regardez les écarts au classement général, ils sont serrés. Tout le monde se tient en trois ou quatre points.

Retrouvez ce lundi dans Midi Olympique toutes les analyses et réactions sur la rencontre entre Castres et Agen.

Contenus sponsorisés