Clermont sort le champion

Clermont sort le champion
Par Rugbyrama

Le 30/05/2009 à 06:15Mis à jour

Grâce à sa victoire logique sur le champion de France toulousain (19-9) en demi-finale du Top 14, Clermont s'offre une troisième finale de rang. Et le droit de rêver une nouvelle fois à ramener enfin le Bouclier de Brennus en Auvergne. Ce sera contre Perpignan ou le Stade français.

Clermont a réussi la passe de trois. Pour la troisième fois consécutive, les hommes de Vern Cotter vont voir le Stade de France. Encore une fois, ils ont livré une très grande prestation pour franchir l'obstacle des demi-finales. Ils ont ainsi réussi à écarter le champion de France de leur route vers Saint-Denis et prolonger le rêve de revenir place de Jaude avec le Brennus dans huit jours.

L'éclair de Brock James

Si les Toulousains ont longtemps contesté le succès auvergnat, la qualification de l'ASMCA est loin d'être usurpée. Plus agressifs au coup d'envoi, les Clermontois ont su étouffer leurs adversaires dès les premières minutes. La charnière expérimentée du Stade, composée de Byron Kelleher et Jean-Baptiste Elissalde, n'arrivait pas à se dégager de la pression. L'envie était définitivement auvergnate, à l'image de son ouvreur Brock James. Réalisant un quasi sans faute dans ses tentatives de but, l'Australien, clairement visé par les attaquants adverses, réalisait une prestation sérieuse en défense avant de trouver l'ouverture dans le secteur offensif. Sur un ballon anodin, il revenait au coeur des débats pour s'infiltrer puis taper à suivre par-dessus Maxime Médard avant de lui griller la politesse dans l'en-but (11e). Cet éclair du meilleur réalisateur du championnat permettait aux Clermontois de compter dix points d'avance (10-0). Suffisant pour éviter de prendre des risques inutiles. James se contentait alors de faire parler la précision de son pied pour contrôler le match.

Pourtant, les Toulousains restaient dans la partie en convertissant les fautes des "Jaunards" qui commettaient des erreurs sur leurs propres offensives. Un ballon gardé au sol et deux soutiens irréguliers permettaient à Elissalde de convertir trois pénalités. A la pause, l'ASMCA ne comptait que quatre points d'avance (13-9). Le champion pouvait encore croire à un retournement de situation.

Bonnaire précieux

Surtout, les hommes de Novès reprenaient le deuxième acte avec l'envie de pratiquer le rugby qui fait leur force. En multipliant les passes et en reprenant le contrôle des rucks, ils arrivaient à bousculer la défense clermontoise. Peu avant l'heure de jeu, les "Rouge et Noir" imprimaient un rythme terrible à la rencontre et la ligne d'en-but se rapprochait. Mais ce temps fort ne se concrétisait pas en points. Maleli Kunavore ratait même un drop dans une position confortable et oubliait un surnombre flagrant sur sa gauche. Face à cette stérilité offensive, Julien Bonnaire s'employait pour annihiler les derniers espoirs toulousains en arrachant deux ballons précieux dans le combat au sol alors que Jamie Cudmore purgeait dix minutes de suspension à la suite d'un coup d'épaule sur Jauzion.

L'attaque toulousaine restait muette et la victoire ne pouvait plus échapper aux hommes de Cotter, même si James manquait l'occasion de franchir la barre des 1000 points inscrits en Top 14 en ratant deux drops et une pénalité dans les dix dernières minutes. Pour arriver à ce chiffre symbolique (après seulement trois saisons), l'ouvreur magique de l'ASMCA devra marquer quatre points au Stade de France. L'Auvergne en attend beaucoup plus pour toucher enfin le Brennus.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0