AFP

Castres au fond du trou

Castres au fond du trou
Par Rugbyrama

Le 29/11/2008 à 09:45Mis à jour

Rien ne va plus pour Castres. Le CO, battu à domicile par Bourgoin (9-23) dans le match de la peur, retrouve une place de relégable que fuit du même coup le CSBJ.

La rencontre était équilibrée, indécise jusqu'au tournant du match à la 52e minute. Castres menait 9-6. Aucune des deux équipes ne semblait en mesure de prendre l'ascendant. Et l'arbitre, M. Darrière, sur les conseils de son assistant, décidait d'exclure Carl Hoeft, le pilier castrais, auteur d"un stamping. Au vu des images, la sanction est certes sévère mais ce geste dangereux est totalement interdit. Dès lors, les Tarnais, jusque-là dominateurs en mêlée, subissaient la loi de leurs adversaires.

Un match terne

Car auparavant, si les Castrais se faisaient plus remarquer par leurs maladresses que par leurs initiatives, ils avaient su prendre l'avantage au score dès l'entame de la rencontre grâce au buteur maison, Romain Teulet. Ce dernier, impérial dans ses tentatives (8e, 24e et 35e), permettait aux siens de regagner les vestiaires avec une courte tête d'avance (9-6) au terme d'une première période bien terne. Benjamin Boyer lui avait répondu à deux reprises (13e et 37e), offrant à son équipe l'opportunité d'entretenir l'espoir.

Dès le début de la seconde mi-temps, le jeu se désagrégeait encore des deux côtés. La pression était énorme sur les épaules des joueurs et le tableau d'affichage n'évoluait plus jusqu'au fameux carton rouge de Hoeft. A partir de là, Bourgoin prenait les commandes de la rencontre. Et quand ce n'était pas le pack isérois qui enfonçait son homologue, c'était l'arrière Florian Denos, très entreprenant tout au long de la partie, qui faisait parler ses cannes de feu. Toutefois, profitant des échecs de Boyer, Castres résistait tant bien que mal.

Doublé de Janin

Mais la défense tarnaise finissait par craquer à la 67e minute. A la suite d'une mêlée à dix mètres de l'en-but castrais, Boyet servait David Janin, qui, parfaitement lancé, s'en allait inscrire le premier essai du match. Bourgoin menait alors 16-9. Les joueurs locaux tentaient bien de réagir mais le centre berjallien s'offrait un doublé sept petites minutes plus tard. Coetzee récupérait un ballon sur la ligne médiane et amorçait la contre-attaque. Il trouvait l'inévitable Denos qui fixait son adversaire et servait sur un plateau Janin. Boyet transformait et anéantissait les espoirs tarnais (23-9).

Complètement assommés, les Castrais jetaient leurs dernières forces dans la bataille pour échapper à l'humiliation, à savoir le bonus offensif berjallien. Le score en restait là. Les Tarnais rejoignaient les vestiaires tête basse et les mains sur les hanches. Avec cette énième désillusion, ils s'offrent une nouvelle crise puisque cette défaite les propulse dans la zone des relégables. Une zone rouge dont s'extirpe Bourgoin grâce à cette victoire précieuse sur le terrain d'un adversaire direct pour le maintien.

Contenus sponsorisés
0
0