Eurosport

Guitoune : un (petit) phare dans la nuit

Guitoune : un (petit) phare dans la nuit
Par Rugbyrama

Le 24/08/2019 à 18:06Mis à jour Le 24/08/2019 à 18:12

TEST MATCH - La France a été défait par l'Ecosse à Murrayfield 17-14. Les doutes qu'on croyait se dissiper peu à peu après la victoire de la semaine passée sont en train de refaire surface. Mais dans cette rencontre tout n'a pas été mauvais. L'une des rares satisfactions a été le centre français Sofiane Guitoune.

Les motifs de satisfaction ne sont pas très nombreux sur cette rencontre entre la l'Ecosse et la France (défaite 17-14). Hormis un début de match qui laissait envisager une nouvelle bonne performance des Bleus, on doit finalement se contenter de fulgurances par-ci par-là et surtout d'une défaite. Partagés entre frustration de ne pas voir les Bleus réussir à aller au bout de leurs actions et la détresse de passer de tout à rien, les supporters ont tout de même pu découvrir (à nouveau) la pépite Sofiane Guitoune. Ce dernier a été la principale arme offensive de l'équipe de France. À plusieurs reprises le trois-quarts bleu mettait la défense écossaise sur le reculoir, monopolisant à chaque fois deux à trois défenseurs. Sa percée qui amène le deuxième essai de Penaud concluait parfaitement son très bon début de match. Malheureusement, sur cette rencontre la continuité du jeu a été difficile pour les hommes de Brunel. Ballon lent, les offloads ravageurs du premier match ont été quasi inexistant cet après-midi là.

Précieux aussi défensivement

Si offensivement il aura beaucoup apporté à l'équipe de France, défensivement, il n'a pas donné sa part au chien. Si prendre haut l'adversaire est un risque de finir sur les fesses, Guitoune n'a pas échoué sur ses tentatives. Avec beaucoup d'efforts à chaque fois sur le replacement, plus important que le placement en lui-même, il permettait de guider une ligne défensive bleue contre les offensives écossaises. Si ses montées défensives très rapides se trouvaient quelques fois dangereuses pour ses partenaires, il n'a jamais été dépassé sur ce secteur-là face à son adversaire direct.

Lui qui avait été appelé en dernière minute pour suppléer la blessure de Fofana, il se savait très attendu et n'a donc pas déçu. La question se pose maintenant de savoir s'il sera reconduit face à l'Italie pour confirmer sa bonne prestation.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0