Icon Sport

Test Match - Quand l’Irlande retrouve son rugby

Quand l’Irlande retrouve son rugby
Par Rugbyrama

Le 19/06/2018 à 12:09

Les Irlandais poursuivent leur année magnifique. Ils se sont imposés en Australie pour la première fois depuis 1979

L’Irlande a remis les pendules à l’heure. Après avoir fait fausse route il y a une semaine à Brisbane, les Irlandais ont rectifié le tir en s’imposant logiquement face à une équipe d’Australie complètement asphyxiée par le jeu irlandais. En procédant à pas moins de huit changements par rapport au premier match, Joe Schmidt a plus ou moins avoué avoir fait un erreur en sous-estimant cette équipe des Wallabies qui jouait son premier match de la saison internationale.

Ainsi, en se privant de titulaires aussi indiscutables que les premières lignes Healy, Furlong, de Devin Toner, de Dan Leavy, de Garry Ringrose mais surtout, de son maître à jouer, Johnny Sexton, les Irlandais ont perdu une grande partie de leur efficacité dans la conduit du match. Seule, l’absurdité de l’arbitrage moderne avait empêché une défaite plus lourde en annulant un essai parfaitement valable d’Israel Folau, qui aurait donné une autre ampleur au score final.

Johnny Sexton (Irlande)

Johnny Sexton (Irlande)Icon Sport

Sexton aux commandes

Mais, ce samedi, à Melbourne, les cadres de Joe Schmidt ont parfaitement conduit le jeu des vainqueurs du grand chelem. Sous la houlette d’une charnière de nouveau réunie, Murray et Sexton ont mené de main de maitre le jeu des Irlandais qui ont tenu leur rang de seconde meilleure nation du monde. Les Irlandais ont retrouvé leur jeu scientifique, multipliant les phases de jeu et privant de ballon des wallabies qui ne pouvaient qu’opposer une défense désespérée face aux vagues irlandaises.

Les Irlandais, surpris d’entrée par une superbe croisée entre Foley et Beale, surent réagir tres vite avec l’aide involontaire de Koroibete recevant un carton jaune pour un placage dangereux. Pendant cette période, les Irlandais inscrivirent 13 points (essai transformé de Conway et 2 pénalités de Sexton) et continuèrent avec une autre pénalité de Sexton. 16 points en 20 minutes, le trou était fait surtout avec des Wallabies courant apres le ballon et se montrant particulièrement indisciplinés.

O’Mahony se montrait souverain sur les phases de recuperation alors que Pocock n’était pas aussi dominant que lors du premier test. D’ailleurs, O’Mahony était bien conscient de la performance des siens: “nous avons retenu la leçon de la semaine dernière et saviosn que nous devions être meilleurs cette semaine. Vous avez pu voir le vrai visage de cette équipe d’Irlande ce soir”.

Joe Schmidt - Irlande

Joe Schmidt - IrlandeIcon Sport

28% de possession

Et quelle performance. Dominés dans les airs il y a une semaine par Folau et Haylett-Petty, les Irlandais empêchèrent les Australiens de passer par les airs cette fois-ci, rendant très peu de ballons au pied pour des contre-attaques ou se replaçant de manière à attaquer les ballons en phase offensive. La consecration vint de l’essai du pilier Tadgh Furlong, homme du match, qui s’offrit un plongeon avec extension de bras. A ce moment-là, on ne donnait pas cher de la peau des wallabies qui n’avaient eu le ballon que 28% du match (54e minute).

Mais les dernières 15 minutes du match, comme la semaine précédente furent plus difficiles pour les Irlandais qui durent subir les assauts des Wallabies, auteur d’un troisième essai qui leur redonnait l’espoir. Joe Schmidt devait d’ailleurs avouer après le match que son équipe avait du subir lors des dernières minutes comme la semaine précédente. Il n’en reste pas moins que, malgré leur très large domination, les Irlandais ne finissent qu’avec 5 petits moins d’avance, la faute à une attaque peu efficace avec l’absence de Stockdale. Le troisième test fait déjà saliver et sera joué dans un stade plein à Sydney.

Propos recueillis par Jacques BROQUET

Contenus sponsorisés
0
0