Icon Sport

Test Match - Les yeux déjà tournés vers l'automne

Les yeux déjà tournés vers l'automne
Par Rugbyrama

Le 01/07/2018 à 09:36Mis à jour Le 01/07/2018 à 10:02

La tournée de juin à peine terminée, les nations se projettent déjà vers les tests-matchs de novembre, afin de préparer au mieux le Mondial qui sera là dans 8 matchs.

La fin d'une saison signe le début des bilans mais cette année il faut vite regarder vers l'avenir. Les rencontres internationales étant peu nombreuses dans la saison, la Coupe du monde arrivera vite et il est nécessaire de commencer à se préparer en vue de cette échéance. La France a subi trois cuisantes défaites en Nouvelle-Zélande, dont elle peut tirer peu d'enseignements. Toutefois ça a été l'occasion de se confronter à ce qui se fait de mieux dans le monde et Jacques Brunel a pu apporter quelques réponses dans son XV titulaire.

Test Match - Mathieu Bastareaud (France) après la défaite contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Mathieu Bastareaud (France) après la défaite contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

Une composition qu'il faudra peaufiner définitivement en novembre, pour pouvoir travailler avec le même groupe pendant 9 mois et apporter une stabilité qui manque depuis longtemps aux Bleus. Cette tournée d'automne moins compétitive que celle d'été opposera le XV de France à l'Afrique du Sud, l'Argentine et les Fidji. Trois équipes redoutables mais plus au niveau des coéquipiers de Mathieu Bastareaud. Le plus important reste qu'ils pourront se jauger face aux Argentins qu'ils auront dans la poule C de la Coupe du monde.

Des confrontations variées et des chocs

Cette tournée de novembre ne proposera plus des séries de 3 oppositions similaires comme on a pu le voir en juin. Chaque nation fera face à des équipes différentes et pourra donc mieux connaître son positionnement dans la hiérarchie mondiale. Fait rare : on verra les All Blacks jouer 5 matchs mais surtout affronter l'Angleterre le 10 novembre. Ce duel ne sera pas sans rappeler la série d'invincibilité de 18 matchs des deux équipes il y a deux ans de cela. En difficulté, le XV de la Rose est en pleine phase de doutes, son sélectionneur Eddie Jones est en danger et un succès serait le bienvenu.

Dave Attwood - Angleterre

Dave Attwood - AngleterreIcon Sport

Dans le même registre les Kiwis ne chômeront pas puisqu'ils enchaîneront avec l'Irlande, actuellement 2e au classement World Rugby. L'Irlande version 2018 est sur un petit nuage : après le grand chelem en mars dernier, elle a remporté sa série en Australie avec beaucoup de maîtrise. De bonne augure pour le Mondial. Les Irlandais joueront également contre l'Italie, l'Argentine et les États-Unis. Les Springboks, auteurs de deux victoires "au panache" face à l'Angleterre, auront l'occasion de confirmer ces belles prestations en terre anglaise le 3 novembre.

Strauss Adriaan - Afrique du Sud

Strauss Adriaan - Afrique du SudIcon Sport

La semaine juste avant, l'Australie se sera mesurée à la Nouvelle-Zélande, trois semaines seulement après la fin du Four nations. Le Pays de Galles a quant à lui prévu une tournée assez hétérogène, avec la réception de l'Ecosse, des Wallabies (dans la même poule au Mondial), du Tonga et de l'Afrique du Sud.

Par Quentin Put

Contenus sponsorisés
0
0