Icon Sport

Test Match - Les Bleus vont-ils passer à la broyeuse du pack springbok ?

Les Bleus vont-ils passer à la broyeuse du pack springbok ?

Le 09/11/2018 à 16:34Mis à jour

TEST MATCH - De l’aveu d’une majorité des joueurs du XV de France, le pack de l’Afrique du Sud est tout simplement "monstrueux". Le véritable test des Bleus se situera sans doute là : résister à la puissance des avants springboks.

Les plus optimistes vous diront que le paquet d’avants de l’Afrique du Sud est affaibli par le forfait d’Eben Etzebeth, touché à la cheville contre l’Angleterre. C’est méconnaître la profondeur de l’effectif sud-africain, notamment au niveau des avants. Si les Springboks ont été orphelins pendant plusieurs années de joueurs vraiment pénibles, à l’image de Bakkies Botha ou Victor Matfield, le sélectionneur Erasmus peut aujourd’hui s’appuyer sur des éléments redoutables.

"Ils ont un pack massif et monstrueux, reconnaît le pilier de Bordeaux-Bègles Jefferson Poirot. Mais c’est ce qui est excitant. On va jouer le plus gros pack du moment. On est assez impatient de pouvoir se jauger. Ça se passera par là. Si on a des difficultés sur la conquête, ça va être compliqué de s’imposer. Si à la base, on ne rivalise pas, on passera encore à côté."

" Jacques Brunel : Je crois que le test sera là. La référence, c'est les springboks, à nous d'être à la hauteur "

Derrière le talonneur Malcom Marx, impressionnant de tonicité, les Boks sont composés d’avants aux gabarits plutôt… solides. En deuxième-ligne, P-S du Toit (26 ans, 2m, 120 kg) et Franco Mostert (27 ans, 1,98m, 112 kg) font figure d’épouvantails. Et que dire de l’intimidant RG Snyman (23 ans, 2,07m, 115 kg) qui débutera la rencontre sur le banc des remplaçants. En troisième-ligne, l’ancien toulonnais Duane Vermeulen (32 ans, 1,93m, 117 kg) n’est plus à présenter.

Test Match - Malcolm Marx (Afrique du Sud)

Test Match - Malcolm Marx (Afrique du Sud)Icon Sport

Avec Warren Whiteley (31 ans, 1,93m, 110 kg) et du capitaine Siya Kolisi (27 ans, 1,88m, 105 kg), c’est donc tout le pack de l’Afrique du Sud qui imposera un défi physique sans égal au XV de France. "Ça va être un sacré test là-dessus, insiste Jacques brunel. Je crois que le test sera là, entre deux paquets d'avants qui ont des caractéristiques différentes mais qui vont lutter sur la présence. La référence, c'est les springboks, à nous d'être à la hauteur."

Test Match - RG Snyman (Afrique du Sud)

Test Match - RG Snyman (Afrique du Sud)Icon Sport

" Louis Picamoles : On s’attend à ce que ça tape très fort "

Bien entendu, les Bleus ont des arguments à faire valoir avec des garçons comme Louis Picamoles et Sébastien Vahaamahina. "Il n’y pas d’interrogations à avoir, lance le deuxième-ligne de l’ASM Clermont Auvergne. Il faut que ce combat soit une source de motivation. Il faut aller piocher tout ce qu’il faut dans l’agressivité pour les battre. "

XV de France - Uini Atonio, Sébastien Vahaamahina et Yoann Maestri à l'entrainement

XV de France - Uini Atonio, Sébastien Vahaamahina et Yoann Maestri à l'entrainementIcon Sport

Et Picamoles d’ajouter : "On s’attend à ce que ça tape très fort samedi soir, que ce soit bien rude dès l’entame de match, car marquer leur adversaire, ça reste dans leur ADN. Si on n’est pas prêt à répondre à ce défi et qu’on le subit, ça va être très compliqué. Si tu commences à perdre le combat, c’est difficile d’exister. Il faudra faire plus que rivaliser en y mettant du cœur et de l’intensité." Le moindre relâchement dans l’engagement pourrait en effet envoyer l’équipe de France tout droit dans le hachoir sud-africain.

Contenus sponsorisés
0
0