Icon Sport

Test Match - Des Irlandais historiques !

Des Irlandais historiques !
Par Midi Olympique

Le 25/06/2018 à 18:23Mis à jour Le 26/06/2018 à 14:58

Australie - Irlande : 16-20 l’ultime succès à Sydney a permis à l’Irlande de remporter la série par deux victoires à une, notamment grâce à sa défense et un réalisme absolu.

Historique ! C’est un succès historique que les Irlandais ont remporté à Sydney, leur donnant le gain de la série disputée en Australie. Trente-neuf ans après leur dernière victoire en Australie, les Celtes ont fait mieux, en gagnant deux tests. Cette victoire dans la série vient couronner une saison absolument exceptionnelle : invaincus lors des tests de novembre, les joueurs du Trèfle ont ensuite réalisé le grand chelem dans le Tournoi des 6 Nations avant que la province du Leinster n’enlève sa quatrième couronne européenne. Le rugby irlandais confirme donc sa deuxième place mondiale derrière les intouchables All Blacks.

Mais cette victoire, les Irlandais sont allés la chercher car les Australiens ont tout essayer pour les empêcher de consacrer la domination de la verte Erin. Devant une foule record (44 085 spectateurs, un record pour l’Allianz Stadium de Sydney), les Irlandais ont du faire face aux vagues incessantes des Australiens dans les vingt dernières minutes. "Les Wallabies ont tout donné. C’était vague d’attaques après vague qu’il nous a fallu repousser, a avoué CJ Stander, élu homme du match. Mais nous sommes restés très forts en défense, un point de fierté pour le groupe."

Hooper touché à une cuisse

Tout avait bien commencé pour l’Irlande qui, pour la première fois de la série, prenait les commandes au score. Malgré le carton jaune reçu par Stockdale (charge dangereuse sur Phipps), les Irlandais étaient en mesure d’imposer leur jeu asphyxiant, privant de ballon les Wallabies, pourtant incisifs en défense. L’organisation sans faille du XV du Trèfle était constamment en marche avant, multipliant les phases de jeu et les appels de balle, avec un Murray qui avait des choix multiples pour donner le ballon.

Test Match - Israel Folau (Australie) contre l'Irlande

Test Match - Israel Folau (Australie) contre l'IrlandeIcon Sport

Les cellules d’attaque à trois faisaient mal aux Australiens qui avaient perdu leur capitaine, Michael Hooper, dès la 16e minute sur blessure à une cuisse. Sexton enquillait les points sur pénalité mais son équipe n’arrivait pas à inscrire d’essai. Du coup, les Australiens s’accrochaient en grappillant les points quand ils se présentaient, atteignant la mi-temps avec un déficit de trois points et seulement 28 % de possession de balle.

Une fin de match pénible

Des Irlandais qui savaient qu’il leur fallait faire gonfler le score car leurs fins de match ont toujours été difficiles depuis le début de la tournée. Et à Sydney, ce ne fut pas différent. Après avoir inscrit un essai sur pénaltouche (CJ Stander) en profitant de la blessure de Coleman qui n’avait pas pu être remplacé, les Irlandais voyaient les remplaçants locaux amener un rythme effréné avec des percussions et des prises d’intervalle encore jamais vu en ce mois de juin. Il en résultait un essai superbe de Koroibete suite à un coup de pied rasant de Foley suivi d’un siège de vingt minutes.

Test Match - Jonathan Sexton (Irlande) contre l'Australie

Test Match - Jonathan Sexton (Irlande) contre l'AustralieIcon Sport

"Dur, ce fut très dur à regarder depuis la cabine des entraîneurs, a déclaré Joe Schmidt. J’ai trouvé les Wallabies très forts en deuxième mi-temps mais j’ai aussi trouvé que mes joueurs avaient produit un effort exceptionnel pour s’accrocher et conserver l’avantage au score. Ils arrivaient avec une telle vitesse sur la balle qu’il était très difficile de les empêcher de franchir la ligne d’avantage et, une fois qu’ils avaient traversé ce premier rideau, il était encore plus dur de les arrêter."

Test Match - Les Irlandais célèbrent leur victoire

Test Match - Les Irlandais célèbrent leur victoireIcon Sport

Il n’en reste pas moins que les Irlandais ont eu la chance de leur coté sur certains points, comme cette dernière pénalité sifflée par M. Gaüzère jugeant que Tolu Latu avait perdu ses appuis alors que les ralentis prouvaient le contraire. "Il y aura toujours des rebonds qui vous seront défavorables et d’autres qui vous souriront, concluait le sélectionneur irlandais. Je pense que ce soir, il y a aussi eu des décisions qui ne nous ont pas été favorables. Tout est affaire de perspective et, même avec la meilleure des préparations, il vous faut un peu de chance. Mais la chance n’a rien à voir avec l’effort produit par l’équipe. Nous sommes allés chercher cette victoire."

Par Jacques Broquet

Contenus sponsorisés
0
0