Icon Sport

Argentine-France (30-19) - On leur promettait l'enfer à Tucuman, les Bleus ont tenu le choc

On leur promettait l'enfer, les Bleus ont finalement tenu le choc
Par Maxime Brossard via AFP

Le 20/06/2016 à 12:50Mis à jour Le 20/06/2016 à 13:54

XV DE FRANCE - Alors qu'on ne donnait pas cher de leur peau, les Bleus ont su répondre aux interrogations par de belles promesses. Malgré une défaite 30-19, pour son premier test face aux Pumas, l'équipe de France s'est montrée convaincante avec les bons débuts des novices et de réelles intentions de jeu.

"Sur le score, on est passé peut-être loin, mais pas sur le match", résumait Loann Goujon après la performance prometteuse du XV de France face aux Pumas. Malgré la défaite, 30-19, les Bleus ont été séduisants, audacieux et appliqués et ont fait mieux que rivaliser face à une solide équipe argentine. "Ça m'embête qu'on dise qu'on n'attend pas de l'équipe de France qu'elle gagne en Argentine", regrettait le troisième ligne bordelo-béglais après le match.

Très remuant tout au long de la rencontre, Goujon s'est illustré par son activité défensive et offensive (6 plaquages réussis, 1 défenseur battu). Une bonne performance qui laisse présager le meilleur pour le flanker tricolore :"Maintenant, il faut gommer ces deux-trois erreurs qui nous coûtent cher et alors on sera en mesure de pouvoir peut-être faire mieux."

Jules Plisson capitaine du XV de France

Jules Plisson capitaine du XV de FranceIcon Sport

Mignot: "Tout va plus vite"

Un optimisme qui semble aussi avoir gagné Jules Plisson : On a pris du plaisir sur le terrain et on a vu que dès qu'on mettait les choses en place, c'était plutôt pas trop mal, réagissait le capitaine des Bleus. Précis dans son jeu au pied (14 points inscrits), malgré deux tentatives manquées, l'ouvreur a largement assumé son nouveau rôle de capitaine d'autant que l'atmosphère autour de la rencontre ne lui a pas simplifié la tâche."Ce n'était pas facile de venir jouer à Tucuman (nord) jouer la quatrième nation mondiale."

Mais cette équipe de France remaniée, "avec 10 joueurs qui connaissaient leur première sélection", rappelait Jules Plisson, a fait preuve de caractère et de solidarité. "Je leur dis bravo pour leur état d'esprit, on n'a jamais lâché", concluait l'ouvreur de l'équipe France avec satisfaction. Il est vrai que l'arrivée de nouveaux visages au sein du XV de France était la principale source d'interrogation. Cependant, les prestations de Bonfils (auteur du seul essai français), ou l'aisance de Serin, aux manettes d'un pack tout aussi novice, ont rassuré."Tout va plus vite, dans les déplacements, les replacements, les séquences sont très longues, il faut avoir la caisse pour tenir et les répéter", analysait Xavier Mignot après avoir honoré sa première cape.

Xavier Mignot a honoré sa première cape face à l'Argentine

Xavier Mignot a honoré sa première cape face à l'ArgentineIcon Sport

Des débuts encourageants

La "caisse", justement elle venait à manquer aux Bleus en fin de rencontre. Une baisse physique que les Argentins ont su mettre à profit pour renverser la tendance. Mais comme beaucoup de joueurs qui débutaient sous le maillot tricolore, l'ailier grenoblois sortait grandi de son premier match international, "Ça ne peut être que bénéfique pour la suite, c'est enrichissant de jouer ces matches avec des joueurs de classe internationale à côté et en face de soi."

Julien Rey et Djibril Camara à la lutte dans les airs

Julien Rey et Djibril Camara à la lutte dans les airsIcon Sport

Un constat partagé par son compère d'attaque, Julien Rey, "Ma première sélection ? C'est dur de parler de soi, mais j'ai essayé de tenir 80 minutes, de faire ce que je devais faire même s'il y a eu des petites erreurs", expliquait le centre bordelo-béglais. Qui a soulagé Plisson dans le jeu au pied et fut le meilleur plaqueur de la ligne de trois-quarts française (7 plaquages réussis).

"J'ai essayé de me servir de mon pied gauche, de faire jouer après moi, d'attaquer la ligne, de défendre. C'était mon job, il y a eu du bon et du moins bon", résumait-il avec lucidité. De quoi faire le plein de confiance avant d'essayer de confirmer samedi prochain à 20h10 toujours à Tucuman, pour le deuxième test-match face à des Pumas qui sont désormais avertis.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0