Icon Sport

"Très difficile de juger notre association seulement sur 50 minutes", se défend Jalibert

"Très difficile de juger notre association seulement sur 50 minutes", se défend Jalibert
Par Rugbyrama

Le 10/11/2021 à 15:13Mis à jour Le 10/11/2021 à 15:28

XV DE FRANCE - Le demi d'ouverture de Bordeaux-Bègles Matthieu Jalibert est revenu sur son association avec Romain Ntamack en équipe de France. Celui-ci demande du temps pour que les deux ouvreurs trouvent les automatismes.

Un jugement un peu trop hâtif et une prestation pas si négative que ça : c'est le message que veut faire passer Matthieu Jalibert à propos de son association avec Romain Ntamack au cœur du jeu tricolore. Sur 20 minutes, l'ouvreur de l'UBB a d'abord voulu balayer la notion de concurrence entre lui et son homologue du Stade toulousain : "Je vois plutôt la recherche du staff qui essaie de trouver d’autres associations de joueurs qui peuvent amener des choses positives à l’équipe. Et c’est plus facile de décaler Romain en numéro 12 que l’inverse. Pour moi, c’est plutôt une marque de confiance pour nous deux que d’essayer de trouver des solutions pour qu’on soit ensemble sur le terrain, et qu’il y ait une plus-value pour l’équipe."

À propos de leur prestation, en demi-teinte voire décevante, le joueur qui retrouvera sa ville de Bordeaux ce dimanche avec le XV de France note : "Disons qu’on ne s’est pas trouvés de la meilleure manière possible. Mais c’est dû aussi au fait que les Argentins nous ont privés de ballons rapides en première mi-temps. Ça a été compliqué de mettre de la vitesse et se retrouver dans les conditions où on s’épanouit le plus avec Romain. C’est très difficile de juger notre association seulement sur 50 minutes."

Il demande donc une chance à cette paire d'exister, d'autant qu'il estime que certains coups auraient pu fonctionner : "Il y a eu plusieurs situations où il n’a pas manqué grand-chose pour que le choix devienne positif plutôt que négatif : quelques automatismes, des petits placements, des connexions qui viennent en enchaînant les matchs. Finalement, on était assez contents de ce qu’on a proposé en attaque […] Le jour où on va réussir à trouver de bons automatismes ensemble, ça peut faire mal."

Tant mieux pour Matthieu Jalibert, qui a prolongé jusqu'en 2025 à l'UBB, les premières informations indiquent que le duo sera reconduit contre la Géorgie ce dimanche (14 heures).

Contenus sponsorisés