Other Agency

L'Australie se bonifie contre l'Afrique du Sud

L'Australie se bonifie contre l'Afrique du Sud

Le 18/09/2021 à 11:03Mis à jour Le 18/09/2021 à 12:06

RUGBY CHAMPIONSHIP - Après leur victoire sur le fil la semaine dernière (28-26), les Wallabies ont confirmé leur performance en obtenant un bonus offensif bien conservé dans les ultimes minutes. Ikitau et Koroibete y sont allés de leur doublé, tandis que de son côté l'Afrique du Sud n'a pas su trouver la faille et même pire.

C'est un succès construit avec patience pour les coéquipiers de Michael Hooper. Lui, le troisième ligne emblématique, fêtait sa soixantième rencontre en étant capitaine et devançait par conséquent George Gregan. Le premier acte démarre et les Wallabies se montrent déjà plus en vue que leurs adversaires. Faf de Klerk, mis au frigo pour dix minutes, pénalisera les siens puisqu'ils encaisseront un essai deux minutes plus tard.

En effet, Ikitau se défait de deux vis à vis pour planter le premier essai de la rencontre. L'opportunité de recoller au score que les Australiens ont donné aux Boks, ces derniers l'ont saisi. Pollard assure face aux perches, mais Ikitau, très en forme, récidive. Bien placé pour recevoir une passe clé, le centre des Brumbies s'offre un doublé en cette première mi-temps. Un chassé croisé entre les buteurs qui portera le score à 15-12 à la pause.

Le talent individuel et l'envie ont fait la différence

Et puis le suspens de la rencontre se ravive très rapidement avec un essai de Am en tout début de deuxième mi-temps. Et pour la première fois de la rencontre, les champions du monde passent devant de deux points. Il a donc fallu attendre la 60ème minute pour que le scénario se dessine. Koroibete permet aux siens de reprendre le dessus grâce à une passe acrobatique à une main de l'impressionant Taniela Tupou.

Mais le sort fut acté lorsque, à nouveau, "Marika le finisseur" profite d'une passe après contact incroyable de Kerevi pour suivre l'action et aplatir les espoirs boks. Mais là où l'Australie a montré son vrai visage c'est aussi et surtout dans une séquence interminable dans leur 22 mètres lors des dix dernières minutes. Assaillis, ils n'ont pas cédé mais plutôt résisté en grattant par trois reprises des munitions si importantes aux joueurs de Nienaber. Un succès construit tranquillement avec l'appui de talent individuel pour tuer le match au moment opportun.

Contenus sponsorisés